MONDE

Qui sera la prochaine « Miss Toulouse, reine de la violette » ?

[ad_1]

l’essentiel
Elles devraient être 16 à se présenter ce dimanche après-midi dans les salons de « Chez Ernest le bistrot du golf » pour prétendre au titre si convoité de « Miss Toulouse, Reine de la Violette ». Tous les enjeux d’une élection pas comme les autres.

Attention les yeux, Miss Toulouse débarque à… Toulouse ! Faut-il aller jusqu’à remercier la crise sanitaire d’avoir bouleversé le très rigoureux calendrier des concours de miss, pour applaudir au repli toulousain d’une élection traditionnellement organisée sur les terres du nord-toulousain, là où l’on cultivait jadis les plus belles violettes de France ? Toujours est-il que la « Reine de la Violette », autrement dit Miss Toulouse (l’association « La violette dans son terroir » y tient !), sera proclamée dimanche 16 août dans l’après-midi, au cœur de l’été, dans les salons de « Chez Ernest, le bistrot du golf », un restaurant qui conjugue à l’année les valeurs d’élégance et de savoir-vivre. « Nous aurons un joli podium installé dans ce beau restaurant », prévient Michèle Pagnacco, organisatrice de l’élection.

À la bonne taille ?

Un joli podium et, finalement, un plateau plus relevé que prévu, si toutefois les 7 candidates prétendant à la taille minimum affichent réellement les 1 m 70 requis. Eh oui, le comité Miss France (Miss Toulouse constitue l’une des étapes vers celle-ci) est intransigeant et fait encore respecter quelques règles draconiennes sur lesquelles Geneviève de Fontenay, figure historique de Miss France, ne cracherait point : les jeunes filles doivent être suffisamment grandes, ne porter aucun piercing ni tatouage, et afficher une bonne morale. D’autres, dans un passé si lointain, en ont fait les frais.

Elles devraient donc être 16 à l’appel demain matin. Leur taille vérifiée à l’aide de la toise officielle Miss France, elles pourront alors répéter le show prévu juste avant la proclamation finale de Miss Toulouse. C’est Alisée Valès, élue l’an passé, qui remettra la couronne à la lauréate. Comme chaque année, « La Dépêche du Midi » a ses, voire « sa » favorite pour le concours, mais n’en dira rien. Dans la jauge proposée cette année, seulement une candidate au-dessus des 1 m 80, originaire de Toulouse même, comme 7 de ses camarades. Les 8 autres habitent en banlieue toulousaine, la plus éloignée au Lherm.

  • Les candidates de « Miss Toulouse, reine de la violette »

Camille Abdallah
Camille Abdallah
– DDM

Camille Abdallah
21 ans, 1 m 84
Étudiante en biologie

 

Emma Arrebot Natou
Emma Arrebot Natou
– DR

Emma Arrebot Natou
19 ans, 1 m 79
BTS commerce

 

Lydie Mboma
Lydie Mboma
– DR

Lydie Mboma
20 ans, 1 m 79
BTS économie et social

 

Sarah Aajlane
Sarah Aajlane
– DR

Sarah Aajlane
22 ans, 1 m 78
Conseillère en assurance

 

Anouk Nen
Anouk Nen
– DR

Anouk Nen
19 ans, 1 m 76
Étudiante en tourisme

 

Cloé Guinoiseau
Cloé Guinoiseau
– DR

Cloé Guinoiseau
21 ans, 1 m 75
BTS MCO

 

Evana Cason
Evana Cason
– DR

Evana Cason
18 ans, 1 m 74
BTS esthétique

 

Claire Peyrat
Claire Peyrat
– DR

Claire Peyrat
22 ans, 1 m 74
Danseuse professionnelle

 

Camille Fraisse
Camille Fraisse

Camille Fraisse
22 ans, 1 m 71
Master en management

 

Ranya Aboutarik
Ranya Aboutarik
– DR

Ranya Aboutarik
19 ans, 1 m 70
Animatrice

 

Netty Barbe
Netty Barbe
– DR

Netty Barbe
23 ans, 1 m 70
Master de droit

 

Stella Chaspoul
Stella Chaspoul
– DR

Stella Chaspoul
19 ans, 1 m 70
École de mode

 

Falah Nesrine
Falah Nesrine
– DR

Falah Nesrine
18 ans, 1 m 70
Étudiante en langues

 

Florine Frechou
Florine Frechou
– DR

Florine Frechou
19 ans, 1 m 70
École de la banque

 

Amaia Garat
Amaia Garat
– DR

Amaia Garat
20 ans, 1 m 70
École de commerce

 

Klara Valentin
Klara Valentin
– DR

Klara Valentin
19 ans, 1 m 70
BTS tourisme

Rendez-vous dimanche à 15 h 30

L’élection de « Miss Toulouse, Reine de la Violette » aura lieu dimanche, à 15 h 30, « Chez Ernest, le bistrot du golf » à Toulouse, aux Sept-Deniers (5, allée du golf). Renseignements et réservations au 06 85 55 74 45 ou 06 89 97 26 00. Tarif : 10 €. Paiement sur place le jour de l’élection. Modalités de l’élection : Miss Toulouse et ses deux premières dauphines, la Première et la Deuxième donc, seront qualifiées pour l’élection régionale de Mazamet (Tarn), le vendredi 11 septembre.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page