MONDE

Qui est Gianluigi Paragone, le sénateur qui s’est donné pour mission de mener l’Italexit ?

«L’Union européenne a été vendue comme un rêve magnifique, mais en vérité, c’est la grande arnaque !» : le sénateur italien Gianluigi Paragone vient de lancer sa formation politique sur une idée claire : faire sortir l'Italie de l'Union européenne (UE). Dans un pays où la stabilité politique est encore précaire, ne tenant qu'à l'alliance contre-nature entre le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate (PD), Gianluigi Paragone espère rallier à lui les formations «souverainistes, eurosceptiques ou encore euro-contraires» lors des prochaines législatives pour mener à bien son projet, comme il l'a confié à Marianne.

Elu sous l’étiquette du Mouvement 5 Etoiles – dont il a été exclu début janvier à la suite de ses critiques virulentes lorsque le parti a décidé de gouverner avec le PD – Gianluigi Paragone était auparavant journaliste. Directeur de La Padania, le quotidien de la Ligue du Nord, puis directeur adjoint du quotidien Libero, et animateur d’émissions politiques sur la RAI et LA7, le sénateur est réputé pour son franc-parler.

«Nous ne pouvons plus être soumis au chantage des pays qui offensent le grand prestige de l'Italie», a-t-il récemment confié à l'agence de presse Reuters. Le sénateur entend capitaliser sur la colère des Italiens contre l'UE, qui a pris une nouvelle dimension lors de la crise du coronavirus. Jusqu'à présent la critique de l'UE était l'apanage presque exclusif de la Ligue et son leader Mateo Salvini. Mais le parti nationaliste table sur une réforme de l'UE, ce que ne croit pas possible Gianluigi Paragone : «Nous ne pouvons pas changer l’Europe, corriger le cours de ce projet qui n’a aucun sens, il est trop tard. Je crois en la force de l’Etat, l’Italie doit redevenir maitresse de son propre destin.»

Reste à voir si son discours trouvera un écho favorable de l'autre côté des Alpes, alors que l'UE vient de trouver un accord sur un plan destiné à soutenir leurs économies, fondé pour la première fois sur une dette commune. En tout état de cause, à l'instar de l'architecte du Brexit Nigel Farage – qu'il a récemment rencontré –, le sénateur entend faire de l'Italexit un point de discussion incontournable du débat public.

Via RT

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page