FranceMONDE

Quelle date exacte pour l’Aïd el-Fitr 2020 en France

La célébration de l’Aïd el-Fitr 2020 a lieu au lendemain de la fin du jeûne musulman du ramadan. Voici ce qu’on sait sur sa date en 2020.

L’officialisation de la date de l’Aïd el-Fitr 2020 se rapproche… Cette fête de fin du jeûne musulman du ramadan a en effet lieu un jour après le dernier jour de privations. Or, ce vendredi 22 mai marque la « Nuit du doute » de fin du ramadan. Cette observation lunaire traditionnelle a lieu à la Grande mosquée de Paris. Dans un récent communiqué, cette dernière indique : « Vendredi 22 Mai 2020, la commission religieuse se réunira à la Grande Mosquée de Paris à 18h30 afin de déterminer la date de l’Aïd el Fitr et en informer tous les musulmans de France (…) ».

On connaît par ailleurs déjà la date indicative de l’Aïd el-Fitr 2020 en France : le dimanche 24 mai 2020. Le CFCM (Conseil français du culte musulman) a en effet fait savoir, après un début de jeûne du ramadan qui a eu lieu le 24 avril, que le mois sacré durerait « très probablement 30 jours » et que par conséquent, « le jour de l’Aïd al-Fitr correspondra très probablement au 24 mai 2020 ». Verdict ce vendredi soir, à l’issue de la « Nuit du doute » !

Quelle date exacte pour l’Aïd el-Fitr 2020 ?

Dans le calendrier « hégirien », nom du calendrier lunaire musulman, le jeûne du ramadan dure un mois lunaire complet. Les calculs astronomiques donnent cette année comme date indicative d’Aïd el Fitr, fête de fin du ramadan, celle du dimanche 24 mai 2020 (versus le 4 juin l’an dernier).

Mais attention, en France, c’est la décision prise collectivement à la Grande Mosquée de Paris, par les représentants de l’islam, qui fait autorité. Cette décision sera rendue publique lors de la Nuit du doute, ce vendredi 22 mai, autour de 18h30, par le CFCM et les associations représentatives des musulmans. Si un croissant de Lune est observé, alors la fin du ramadan interviendra dès vendredi soir, sinon, il faudra attendre un jour de plus. La promulgation officielle sera alors à suivre dans notre grand direct consacré au ramadan 2020. Le CFCM a toutefois d’ores et déjà indiqué dans un communiqué publié il y a quelques jours que « le jour de l’Aïd el Fitr se tiendra vraisemblablement le 24 mai 2020 », compte tenu des données astronomiques disponibles, misant donc sur le fait que la Lune ne serait pas observable dans le ciel ce vendredi.

A quoi correspond exactement la date de l’Aïd el-Fitr ?

L’Aïd el-Fitr marque la fin du ramadan : sa date est en réalité celle du premier du mois suivant celui du ramadan. La date est déterminée par la traditionnelle observation lunaire de la « Nuit du doute » / « Nuit de l’annonce », comme c’est le cas pour chaque fin de mois du calendrier lunaire musulman.

Quels sont les messages de bonne fête de l’Aïd el-Fitr ?

Comment souhaiter l’Aïd el-Fitr ? Le site spécialisé Assabile.com propose différentes formules aux musulmans et aux non-musulmans pour se souhaiter une bonne fête de l’Aïd el-Fitr à la fin du mois sacré de jeûne des fidèles. Voici une sélection de ces messages :

  • « Aïd Moubarak Saïd »
  • « Aïd Moubarak Saïd, que Dieu accepte votre jeûne et vos prières ».
  • « Aïd Moubarak Saïd à vous et à toute votre famille, que Dieu vous bénisse et exauce vos vœux les plus chers ».
  • « Aïd Moubarak, meilleurs vœux de santé et de bonheur ».

Aspects religieux de l’Aïd el-Fitr : comment se déclinent prière et « zakat al-Fitr » ?

Egalement nommé « Aïd el-Seghir », l’Aïd el-Fitr signifie « petite fête » en français. Cette célébration n’est pas « juste » un moyen de marquer la fin du jeûne du mois de ramadan, mais symbolise également pour les communautés musulmanes du monde entier un grand moment de partage, de paix et de joie. La fête de l’Aïd el-Fitr est ainsi l’occasion, habituellement, de grands repas en famille, cadeaux, visites aux proches… Lors de la célébration, les musulmans s’échangent aussi mutuellement le voeu d’ « Aïd Moubarak », « bonne fête de l’Aïd » en français. Six jours de jeûne supplémentaires sont traditionnellement pratiqués après la « fête de la rupture » qu’est l’Aïd el-Fitr : « les six jours de chawwal », du nom du mois qui suit celui de ramadan dans le calendrier « hégirien » (nom du calendrier musulman).

Avant la prière de l’Aïd, les musulmans doivent aussi avoir donné la Zakât al-fitr, l’aumône de fin de ramadan. Celle-ci peut s’offrir en nourriture ou en argent pour les personnes dans le besoin. La journée de l’Aïd el-Fitr est également spéciale de par sa prière matinale qui est spécifique. Selon le site spécialisé Al Kanz, cette prière matinale de l’Aïd el-Fitr a théoriquement lieu quand le soleil « s’élève au dessus de l’horizon de la longueur d’une lance » (soit environ trois mètres). Dans la pratique, les mosquées fixent elles-mêmes l’heure de la prière collective. L’Aïd el-Fitr est avant tout une journée importante sur le plan spirituel. Elle permet de revenir tirer les leçons de ce mois de jeûne, de faire le point sur les bonnes ou les mauvaises actions accomplies.

En effet, pour valider les efforts effectués lors du ramadan, chaque musulman croyant doit verser aux nécessiteux une aumône, en marque de solidarité. La « zakat al-Fitr » permet en effet à ceux qui sont dans le besoin de célébrer comme n’importe quel musulman la fête de l’Aïd, sans avoir à faire la manche ce jour-là. Cette année, les instances représentatives du culte musulman en France ont fixé le montant de cette aumône à 7 euros par personne, dont le responsable de famille doit s’acquitter en la versant pour chaque membre de famille dont il a la charge, enfants et bébés compris. Une famille de 5 personnes avec 3 enfants, même en bas âge, doit donc verser pour la fin de ce ramadan la somme de 35 euros, afin de « purifier » le jeûne.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer