2.5 C
New York
lundi, septembre 28, 2020
Accueil MONDE Puissantes explosions à Beyrouth : le bilan est d'au moins 50 morts...

Puissantes explosions à Beyrouth : le bilan est d’au moins 50 morts et 2 750 blessés

Que s'est-il passé ? La capitale du Liban, Beyrouth a été secouée par deux puissantes explosions ce mardi 4 août dans le secteur portuaire de la ville, semant la panique et provoquant un immense champignon de fumée dans le ciel de la capitale libanaise. À un peu plus de 18 heures sur place, les vitres de nombreux immeubles et magasins ont volé en éclats à des kilomètres à la ronde. D'épais nuages de fumée orange s'élèvent au-dessus de la capitale et la zone du port est entièrement couverte. Selon des témoins, les déflagrations ont été entendues jusqu'à la ville côtière de Larnaca, à Chypre, distante d'un peu plus de 200 km des côtes libanaise

Liban: L'explosion dans le port de Beyrouth est impressionnante. pic.twitter.com/4sbFCw3LTW

— Restitutor Orientis (@RestitutorOrien) August 4, 2020

D'où sont venues ces explosions ? L'origine des explosions qui ont brisé les vitres de nombreux immeubles et magasins à des kilomètres à la ronde, n'était pas connue dans l'immédiat. Selon des informations préliminaires de médias locaux, l'explosion serait le résultat d'un incident au port de Beyrouth. Toutefois, le directeur de la Sûreté générale libanaise, Abbas Ibrahim, cité par le journal local L'Orient-Le-Jour, a indiqué que l'explosion a eu lieu dans un entrepôt "où étaient stockées des matières hautement explosives". Le général a également précisé que ces matières avaient été saisies par les forces de sécurité depuis des années. "Les services concernés mènent l'enquête, ils diront quelle est la nature de l'incident", a-t-il ajouté.

On dirait l'apocalypse #Beirut #Beyrouth #Lebanon #Liban pic.twitter.com/cvaq3bmmrP

— Afreequia ud83cudf0f (@Afreequia) August 4, 2020

Quel est le bilan ? À 22 heures (heure française), on estime que les puissantes explosions ont fait au moins 50 morts et 2.750 blessés, selon un nouveau bilan fourni à l'AFP par un responsable du ministère de la Santé. Ce bilan est toutefois provisoire, selon le porte-parole du ministère, Reda Moussaoui. Plus tôt le ministre de la Santé Hamad Hassan avait assuré que les hôpitaux de la capitale étaient saturés par l'afflux des blessés.

Autre angle de vue de l'explosion au port de Beyrouth au Liban. pic.twitter.com/wxmzv3KybP

— Restitutor Orientis (@RestitutorOrien) August 4, 2020

Quels sont les dégâts ? Le gouverneur de Beyrouth (mohafez), Marwan Abboud, s'est rendu sur les lieux où se sont déroulées les explosions. Dans les colonnes de L'Orient du Jour, celui-ci a indiqué que "l'étendue des dégâts est énorme". Beyrouth est selon lui "dévastée". Le quotidien local parle d'une "scène de guerre" : " l'autoroute est jonchée de débris en tous genres. Le port semble dévasté dans des proportions massives. Les conteneurs ont explosé, les gigantesques silos à grains ont été soufflés, les grues sont à terre. Au-dessus du port, dans un ballet sonore incessant de sirènes de pompiers et d'ambulances, les hélicoptères tentent d'éteindre l'incendie", décrit le journal.

Un navire arrimé face au port de Beyrouth est également en flammes, a constaté une correspondante de l'AFP, sans qu'il ne soit possible de déterminer s'il y avait à son bord des passagers. Dans le port, un officier a demandé aux journalistes de s'éloigner du secteur, craignant une explosion du navire à cause du réservoir de carburant. Plusieurs entrepôts du port ont été dévastés, tandis que le sol est jonché de verre brisé, a constaté la correspondante de l'AFP. Une source sécuritaire sur le terrain a indiqué à l'AFP qu'il y avait encore des morceaux de corps au sol, et que les opérations se poursuivaient pour transporter les victimes.

Quelles réactions ? Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué mardi soir une "réunion urgente" du Conseil supérieur de la Défense, après les violentes explosions qui ont secoué le port de Beyrouth, ont annoncé ses services. De son côté, le Premier ministre Hassan Diab a décrété une journée de deuil national mercredi "pour les victimes de l'explosion du port de Beyrouth".

  • En France, le ministre des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian a tenu rendre hommage aux victimes : "Alors que Beyrouth vient d’être durement touchée par des explosions, la France présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés. La France se tient et se tiendra toujours aux côtés du Liban et des Libanais. Elle est disposée à apporter son assistance en fonction des besoins qu’exprimeront les autorités libanaises", a fait savoir le ministre dans un tweet. Le président Emmanuel Macron a annoncé l'acheminement de "secours et moyens français" à Beyrouth.
  • Les Etats-Unis ont dit "suivre étroitement" les développements et tenter de savoir si des ressortissants américains ont été touchés par les explosions. "Nous présentons nos plus sincères condoléances à tous ceux qui ont été touchés, et nous nous tenons prêts à offrir toute l'assistance possible", a déclaré un porte-parole du Département d'Etat.
  • "La Russie partage le chagrin du peuple libanais", a déclaré de son côté le président russe, Vladimir Poutine, dans un télégramme de condoléances au président libanais, Michel Aoun.
  • Le Premier ministre libanais Hassan Diab a appelé mardi les "pays amis" à aider le Liban, après les explosions meurtrières qui ont secoué le port de Beyrouth. "Je lance un appel urgent à tous les pays amis et les pays frères qui aiment le Liban à se tenir à ses côtés et à nous aider à panser nos plaies profondes", a lancé le Premier ministre. Celui-ci a également indiqué que "ce qui s'est passé aujourd'hui ne passera pas sans que des comptes soient rendus. Les responsables de cette catastrophe devront payer le prix", a martelé le chef du gouvernement lors d'une allocution télévisée.

Via LaDepeche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments