MONDE

PSG : Darmanin veut utiliser des drones contre les casseurs

l’essentiel
La défaite du PSG en finale de la Ligue des champions a engendré de nombreux débordements à Paris. Le ministre de l’Intérieur réfléchit à des pistes pour les éviter à l’avenir.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a évoqué hier son souhait de « renforcer encore » les moyens des forces de l’ordre pour lutter contre les casseurs en marge des manifestations, notamment en utilisant des drones pour permettre leur identification.

Revenant sur les incidents qui ont éclaté à Paris en marge de la finale de la Ligue des Champions ayant opposé dimanche le PSG au Bayern Munich, le ministre a évoqué des « voyous qui n’ont rien à voir avec des supporters », à l’occasion d’une visite à Nîmes.

Au total, 158 personnes ont été interpellées et 151 placées en garde à vue, dont 49 mineurs, a annoncé hier le parquet.

« Je constate qu’il y a des gardes à vue, je constate que le parquet de Paris poursuit ces personnes, je m’en réjouis, et nous souhaitons continuer ce travail pour pouvoir mettre fin, débarrasser les manifestations en général de ces personnes qui sont venues pour casser, sciemment, pour s’en prendre également aux forces de l’ordre », a poursuivi le ministre.

16 agents des forces de l’ordre blessés

« Donc j’aurai l’occasion, à la suite sans doute de cet événement, de revenir vers vous pour évoquer les pistes pour renforcer encore les moyens des forces de l’ordre dans leur action juridique », a ajouté M. Darmanin, évoquant notamment l’utilisation des drones dont la préfecture de police de Paris est équipée pour « faire des identifications de ces personnes qui reviennent à chaque fois sur les manifestations ».

Le ministre de l’Intérieur « a demandé à ses services de travailler à un cadre réglementaire » afin de permettre l’utilisation de ces drones « pour la traduction en justice des auteurs de dégradations ou d’agressions lors d’événements comme ceux d’hier (dimanche) », a-t-on précisé dans son entourage.

Le PSG s’est incliné dimanche 1 à 0 face au Bayern Munich pour sa première participation à la finale de la Ligue des champions.

Des heurts ont notamment opposé à Paris les forces de l’ordre et des groupes de jeunes autour du Parc des Princes et de l’avenue des Champs-Elysées. Seize agents des forces de l’ordre ont été blessés, 12 magasins attaqués, une quinzaine de véhicules dégradés, a indiqué de son côté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en dénonçant « la sauvagerie de certains délinquants ».

Paris : défilés et rassemblements interdits hier

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a décidé hier d’interdire « les défilés et rassemblements liés » à la Ligue des champions dans la capitale, poussant les supporters à annuler leur regroupement autour du Parc des Princes pour le retour des joueurs du PSG, rentrés en fin d’après-midi. L’interdiction était en vigueur à partir de 14h30 hier jusqu’à 6h ce mardi, « partout dans la capitale ». Didier Lallement a expliqué sa décision en raison des « dégradations et des violences inacceptables qui n’ont rien à voir avec le football (et qui) ont gravement entaché la soirée » pendant et après la finale de Ligue des champions.

Outre cette interdiction des défilés et rassemblements, il a été décidé d’interdire l’ouverture « des bars, débits de boissons et restaurants ainsi que la consommation de boissons alcooliques sur la voie publique dans le secteur » du Parc des Princes de 16h30 hier jusqu’à 6h ce matin.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page