MONDE

Prix du tabac, port du masque, chômage partiel… Tout ce qui change ce mardi 1er septembre

l’essentiel
Hausse du prix du tabac, port du masque en entreprise, rentrée scolaire sous le signe du coronavirus, voici tout ce qui change ce mardi 1er septembre.

Hausse du prix du tabac

Un arrêté portant sur les prix de vente au détail des cigarettes, cigarillos, cigares et tabacs à rouler a été publié au Journal officiel le 11 août 2020 indiquant que certains paquets de cigarettes passent de 9,20 à 9,30 euros, mais d’autres baissent de 9,60 à 9,40 euros. Toutefois, la plupart des marques laissent les tarifs de leurs paquets de cigarettes et cigares inchangés. 

Augmentation des tarifs du gaz

Les tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 0,6 %. Cette augmentation sera de 0,2 % pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson, de 0,4 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude, et de 0,7 % pour le chauffage.

Du changement côté électricité

Du nouveau également du côté des abonnés à l’électricité. Ce mardi marquera la fin de la mesure de suspension de toute réduction ou interruption de fourniture d’électricité et de gaz et des pénalités de retards de paiement pour tous les clients.

Une rentrée scolaire inédite

Ce mardi, des milliers d’écoliers vont retrouver le chemin de l’école. Mais cette rentrée scolaire 2020 va devoir se faire en pleine épidémie de coronavirus. Pour ce faire, le port du masque sera ainsi obligatoire pour tous les adultes et pour tous les collégiens et lycéens. 

« En juillet, nous avions envisagé quelques exceptions mais nous avons préféré ne pas maintenir ces exceptions. Tous les adultes portent le masque et les enfants le portent à partir de la classe de 6e », a en effet annoncé le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer en début de semaine. 

Port du masque obligatoire en entreprise

En entreprise, le port du masque devient également obligatoire dans les espaces clos et partagés comme dans les open spaces, les couloirs, les salles de réunion ou encore les vestiaires. C’est l’annonce formulée mardi par Élisabeth Borne, la ministre du Travail, à la suite des recommandations du Haut conseil de la santé publique. Considéré comme un « équipement individuel de sécurité », le coût du masque, chirurgical ou en tissu, est à la charge de l’employeur. Le non-port du masque pourra être considéré comme « une faute ». 

Fin du chômage partiel pour les salariés à domicile

Les salariés employés à domicile n’auront plus droit au chômage partiel, sauf ceux travaillant en  Guyane et à Mayotte où le dispositif sera maintenu jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, rappelle Le Figaro.

Le dispositif avait été a été mis en place par le gouvernement en mars pour aider les particuliers employeurs en difficulté à rémunérer leurs salariés à domicile et assistantes maternelles dans le cadre de la crise sanitaire. Initialement, ce dispositif d’aide devait prendre fin au 31 décembre, mais les autorités ont finalement avancé cette date.

Les bourses pour les lycéens

Du 1er septembre, et jusqu’au 15 octobre, le portail Scolarité – Services est ouvert aux demandes de bourses pour les élèves scolarisés en lycée et en établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA). Selon les différents échelons, les bourses varient de 441 à 933 euros et seront versées à chaque trimestre.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page