MONDE

Présidentielle 2022 : on pourrait voter par voie électronique avant le jour de l’élection

Le gouvernement a présenté ce mardi au Sénat un amendement pour organiser le vote anticipé des électeurs demandeurs dans un certain nombre de collectivités, sur des machines à voter. Il interviendrait dans la semaine précédant le scrutin, dès 2022 si les parlementaires en décident.

Il n’y aura pas de vote par correspondance pour les élections régionales et départementales 2021, les parlementaires l’ont exclu en fin d’année dernière. Mais l’idée d’un vote anticipé pour la prochaine présidentielle fait son chemin au sein du gouvernement et de la majorité, sous la forme d’un vote électronique.

Une alternative au vote par procuration

Alors que les parlementaires discutent du projet de loi organisant l’élection du Président de la République en 2022, le site du Sénat présente un amendement déposé par le gouvernement, qui autorisera les électeurs, s’il est approuvé, à « voter de manière anticipée dans l’un des bureaux ouverts à cette fin », sur une « machine à voter ».

Alternative au vote par procuration, l’idée est d’offrir la possibilité aux électeurs de se déplacer, dans la semaine précédant chacun des deux dimanches du scrutin présidentiel, dans une des communes inscrites sur une liste, où une telle machine sera à disposition, un jour donné fixé par décret. Des garanties sont prévues pour éviter un double vote, les résultats n’étant de leur côté dépouillés que le soir de l’élection, comme pour les bureaux de vote ordinaires.

Le gouvernement veut modifier les règles de l’élection présidentielle. Il voudrait un scrutin électronique en préfecture. Pourquoi vouloir compliquer les choses ? Le Sénat s’opposera à toute manœuvre politicienne qui dénaturerait ce rendez-vous essentiel de notre démocratie.— Bruno Retailleau (@BrunoRetailleau) February 16, 2021

Une mode de vote extrêmement marginal en France

Ainsi, dit le texte, « le jour du scrutin à 19 heures, le président du bureau de vote rend visibles les compteurs totalisant les suffrages exprimés par chaque candidat ainsi que les votes blancs, de manière à en permettre la lecture par les membres du bureau de vote, les délégués des candidats et les électeurs présents. »

Cette opportunité serait une première à l’échelle nationale. Des machines à voter sont en effet utilisées localement (à Palavas-les-Flots, notamment), mais elles sont toujours demeurées marginales dans le système électoral français, d’autant que, depuis 2008, un moratoire limite leur usage aux collectivités qui en disposaient à cette date. Cela représente moins d’une centaine, sachant que certaines les ont depuis abandonnées (Juvignac, dans l’Hérault, par exemple).

J’ai co-signé cette [email protected] a été précurseur du vote électronique, lancé il y a plus de 10 ans : simplicité, fiabilité, gain de temps, économie et sécurité sanitaire ! ⏬ https://t.co/I4lCiknNzD— André Santini (@ASantini_Issy) February 16, 2021

 

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page