MONDE

Pour le chef des renseignements russes, ni Trump ni Biden ne veulent de rapprochement avec la Russie

[ad_1]

Selon le chef des renseignements extérieurs russes, aucun des deux candidats à la présidence américaine ne se montrerait disposé à participer à un réchauffement diplomatique entre Washington et Moscou.

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie se réchaufferont-elles en cas de victoire de Joe Biden ? Ou de Donald Trump ? «La Russie est évidemment intéressée par un dialogue plus large [avec les Etats-Unis] et dans le développement de relations d’égal à égal et de coopération entre nos deux pays. Mais malheureusement, nous ne voyons aucun signe d’une telle approche dans la politique américaine actuelle», a commenté, le 2 novembre, le directeur du service des renseignements extérieurs de Russie, Sergey Naryshkin, auprès du journaliste Dmitri Kiselev, sur la chaîne de télévision russe Rossia Sevodnia.

Pessimiste, le chef des renseignements russes estime en effet que ni les démocrates ni les républicains n’envisagent de meilleures relations avec la Russie après l’élection américaine.

En tout état de cause, durant le mandat de l’actuel président républicain, l’équipe de celui-ci a montré peu de volonté de se lier d’amitié avec Moscou, notamment à travers une politique de sanctions anti-russes soutenue, le retrait américain du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire en août 2019, ou encore les récentes pressions de Washington dans le cadre de l’affaire Navalny.

Quant à Joe Biden, entre autres promesses de campagne, il s’est engagé à mener une politique intransigeante vis-à-vis de la Russie.

Fait notable, en dépit des multiples accusations concernant une prétendue collusion entre l’équipe de Donald Trump et la Russie, les éléments étayant un tel scénario se sont progressivement réduits à peau de chagrin, notamment avec la déclassification au mois de mai 2020 de documents sur l’enquête du FBI.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page