MONDE

Permis de conduire : les embouteillages s’accumulent dans les auto-écoles

Depuis le mois de mars, 350.000 examens de permis de conduire ont été annulés en France. En cause : la crise sanitaire. "On est en train d'avoir un sérieux blocage d'examen", a déclaré auprès de Ouest France Patrice Bessonne, président du Conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA) Education routière. "Une reprise inattendue des inscriptions, de gens qui ont la ferme volonté d'avoir leur permis à la rentrée, pour travailler ou aller à la fac" a été constatée, ajoute-t-il.

En Haute-Garonne, au moins 7.000 examens ont été annulés depuis le début de la crise. En juin, les auto-écoles du département tiraient déjà la sonnette d'alarme. "On est en capacité de faire passer 25% de permis de conduire, il manque trop d'inspecteurs", nous expliquait Julien Laurent, responsable de trois auto-écoles à Toulouse, Colomiers et Eaunes. Bruce Amadio, gérant d'une auto-école à Fonsorbes et représentant du syndicat majoritaire CNPA en Haute-Garonne, affirmait quant à lui que "le manque de places pour passer le permis de conduire est devenu très important". "Ceux qui devaient le passer en juin sont déplacés en septembre. Nous avions déjà un potentiel de candidats importants avant le confinement et, sur la vingtaine d'inspecteurs en Haute-Garonne, beaucoup n'ont pas repris. Et ceux qui ont repris font passer moins d'examens, à cause des conditions sanitaires", expliquait-il.

Selon Philippe Colombani, président de l'Union nationale des indépendants de la conduite, le retard accumulé risque d'être difficile à rattraper, prévient-il auprès de Ouest France. Selon lui, depuis mi-juillet, alors que le rythme habituel de treize examens par jour a repris, "globalement, il n'y a pas d'amélioration".

Via LaDepeche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page