MONDE

Paris : violences ciblant les forces de l’ordre en marge des célébrations de la victoire du PSG

[ad_1]

La victoire du PSG contre le RB Leipzig le soir du 18 août a généré des scènes de liesse sur les Champs-Elysées. En marge de cet événement, des individus s’en sont pris aux forces de l’ordre, attaquant un véhicule et tirant des feux d’artifice.

De nombreux supporters du Paris Saint-Germain se sont rendus sur les Champs-Elysées, dans la nuit du 18 au 19 août, pour célébrer la victoire du club de football de la capitale face au RB Leipzig (3-0), en demi-finale de la Ligue des champions.

Notre reporter, Charles Baudry, a capturé des images de foule en liesse sur la célèbre avenue – scènes lors desquels les gestes barrières contre le Covid-19 n’étaient pas respectés).

Plus tard dans la soirée, notre journaliste a filmé des actes de violence ciblant les forces de l’ordre. Ainsi, comme on le voit sur une vidéo, des individus se sont rués contre un véhicule appartenant à ces dernières, afin de lui asséner des coups de pieds.

Des tensions ont donc éclaté sur les Champs-Elysées ; les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

Des poubelles ont été renversées et incendiées, peut-on voir sur des images rapportées par Charles Baudry.

Selon le journaliste de Brut Rémy Buisine, des feux d’artifice ont été tirés contre des membres des forces de l’ordre près de l’Arc de Triomphe dans la nuit.

36 interpellations sur les Champs-Elysées

Dans la matinée du 19 août, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré sur Twitter que «suite à [sa] demande de dispersion de la manifestation non autorisée hier sur les Champs-Elysees», 36 interpellations avaient été réalisées. «Nous étudierons les images de vidéosurveillance pour poursuivre les auteurs d’infraction inacceptables», a ajouté le membre du gouvernement.

Sur Twitter également, le Syndicat Indépendant des Commissaires de Police (SICP), a déploré : «Dans ce nouveau monde, la fête ne [peut] pas être bon enfant. Le plaisir d’attaquer la police est plus fort.»

En outre, du côté du rival historique du PSG, à Marseille, «des supporters marseillais ont pris à partie dans la soirée des Parisiens ou des gens qu’ils pensaient être des supporters parisiens», rapporte La Provence. Un individu a été interpellé pour des faits de violences sur un homme qui portait un maillot du PSG, selon une source policière citée par le quotidien méridional.



[ad_2]
Source

Media7

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page