MONDE

Paris : arrestation et expulsion d’un activiste danois anti-islam qui souhaitait brĂ»ler le Coran

[ad_1]

FichĂ© S, Rasmus Paludan projetait le 11 novembre 2020 de rĂ©aliser un autodafĂ© du Coran au pied de l’Arc de Triomphe. EntrĂ© illĂ©galement sur le territoire, la police l’a interpellĂ© avant mĂȘme qu’il puisse passer Ă  l’action avec un autre militant.

Dans une publication passĂ©e inaperçue sur Facebook, Rasmus Paludan avait fait part le 30 octobre de son intention de «brĂ»ler le Coran Ă  l’Arc de Triomphe Ă  Paris» pour les commĂ©morations du 11 novembre. Il disait alors avoir prĂ©venu l’ambassade de France Ă  Copenhague, selon des informations de l’AFP.

D’aprĂšs des informations du Point, Rasmus Paludan a Ă©té interpellĂ© Ă  la sortie d’un hĂŽtel dans le XIIe arrondissement parisien. Fiché S, l’activiste a «fait l’objet d’une mesure d’Ă©loignement du territoire Ă  titre prĂ©ventif». La Direction des libertĂ©s publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) du ministĂšre de l’IntĂ©rieur avait en effet diffusĂ© auprĂšs des autoritĂ©s de pays frontaliers, dont l’Allemagne, une interdiction d’entrĂ©e sur le territoire français de six militants, dont Rasmus Paludan.

Ce dernier Ă©tait accompagnĂ© d’un secrĂ©taire particulier «inconnu du renseignement français» selon Le Point, qui devait filmer la sĂ©quence et la diffuser sur les rĂ©seaux sociaux. D’aprĂšs l’hebdomadaire, Rasmus Paludan prĂ©voyait de se rendre ensuite Ă  Molenbeek (Belgique), «également pour mettre le feu Ă  des exemplaires du Coran». Cinq autres militants de nationalitĂ© danoise ont Ă©tĂ© suivis par les autoritĂ©s belges à ce propos, soupçonnĂ©s d’avoir voulu «propager la haine» en prĂ©parant cet autodafĂ© bruxellois. Ils ont Ă©galement Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s et interdits de sĂ©jour en Belgique.

Rasmus Paludan dirige l’organisation Stram Kurs (Ligne dure en danois), connue dans plusieurs pays scandinaves pour ses provocations anti-islam. Comme le rappelle l’AFP, des heurts avaient Ă©clatĂ© fin aoĂ»t Ă  Malmö dans le sud de la SuĂšde, quand des sympathisants de Stram Kurs avaient brĂ»lĂ© un Coran. Des habitants avaient protestĂ© en s’en prenant aux forces de l’ordre et plusieurs policiers avaient Ă©tĂ© lĂ©gĂšrement blessĂ©s.

Rasmus Paludan, avocat de formation rĂ©sidant au Danemark, Ă©tait initialement attendu Ă  cette manifestation, mais les autoritĂ©s suĂ©doises l’avaient prĂ©ventivement empĂȘchĂ© d’entrer sur le territoire. Il est frappĂ© par une interdiction de sĂ©jour de deux ans en SuĂšde.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page