MONDE

Ouverture des musées à Perpignan : Louis Aliot, « La mairie peut déterminer ce qui est dangereux ou pas »

Le tribunal administratif de Montpellier a examiné le référé suspension de la préfecture des Pyrénées-Orientales contre la ville de Perpignan. La commune a pris quatre arrêtés d’ouverture des musées Rigaud, le muséum d’histoire naturelle, la Casa Pairal et le musée des médailles qui accueillent du public depuis mardi dernier.

Le tribunal administratif de Montpellier vient d’examiner le référé suspension de la préfecture des Pyrénées-Orientales contre quatre arrêtés de la mairie de Perpignan. Ces textes permettent la réouverture de quatre musées de la ville depuis mardi dernier : le musée Rigaud, le muséum d’histoire naturelle, la Casa Pairal et le musée des médailles. La décision sera rendue ce lundi en fin d’après-midi.

On n’est pas là pour ouvrir des salles de spectacle ou des théâtres mais quatre musées, la mairie est en mesure de déterminer ce qui est dangereux et ce qui ne l’est pas

 À la barre, le maire RN Lous Aliot a justifié ses arrêtés qui vont à l’encontre de l’Etat. « On n’est pas là pour ouvrir des salles de spectacle ou des théâtres mais quatre musées, la mairie est en mesure de déterminer ce qui est dangereux et ce qui ne l’est pas » a notamment défendu le maire avançant l’amélioration du contexte sanitaire et arguant que l’Occitanie et Perpignan ne sont pas dans les secteurs à risque désignés par le conseil scientifique.

L’élu a également indiqué que le protocole sanitaire avait été renforcé dans ces lieux :  jauge maximale, un visiteur pour 10m2, port du masque, matérialisation du sens de déambulation, groupe interdit, gel, désinfection régulière des poignées de porte… « Les musées sont les établissements les plus faciles à ouvrir car les plus faciles à contrôler, nous avons tenu compte des voix qui s’élèvent de ceux qui veulent avoir accès à la nourriture de l’esprit » a-t-il encore ajouté.

Le décret d’octobre 2020 au cœur des débats

Il a enfin expliqué que 1987 personnes étaient venues au musée Rigaud depuis six  jours, beaucoup moins pour les autres. Mais pour le représentant de la préfecture, la lecture du contexte sanitaire actuel n’est pas du tout la même. « La situation sanitaire selon les derniers chiffres du vendredi 12 février fait état de 153 contaminations pour 100 000 habitants, un taux d’incidence 4,1% de positivité et 159 personnes hospitalisées. Et nous avons eu un record d’hospitalisation le 7 février bien plus important qu’au mars et novembre » a-t-il indiqué.

« Il s’agit de quatre musées dont la notoriété excède la seule ville de Perpignan, notamment le musée ribaud qui contient des trésors nationaux, le préfet n’a pas d’autre pouvoir que de saisir le juge » a-t-il complété. Rappelant que doit s’appliquer le décret d’octobre 2020  qui décrète l’interdiction complète de l’ouverture des musées en France.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page