MONDE

Occitanie : il meurt dans les bras de son fils, le Samu avait oublié de prévenir les pompiers

Un médecin régulateur du Samu du Lot-et-Garonne fait l’objet d’une plainte pour « homicide involontaire » et « non assistance à personne en danger ». Ce dernier aurait oublié de prévenir les pompiers alors que le fils d’un nonagénaire venait de l’appeler pour le prévenir que son père se portait mal. Ce dernier est mort une heure après le coup de fil. Une enquête interne a été ouverte. Une autopsie a été demandée.

Un fils pleure le décès de son père qui était âgé de 90 ans. Samedi 13 février, à Pujols (Lot-et-Garonne), Paul n’a pas pu sauver le retraité, mort d’un malaise respiratoire. Pourtant, il avait contacté le Samu afin d’obtenir de l’aide. Le médecin régulateur lui a affirmé que les pompiers allaient arriver. Mais ils n’ont jamais passé le pas de la porte pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont jamais été prévenus, révèle Le Petit Bleu d’Agen.

Après le dîner, le fils avait constaté que son père ne se sentait pas bien. « Il avait comme des glaires, il avait du mal à respirer », détaille Paul auprès de France 3 Nouvelle-Aquitaine. Il avait donc composé le 15. On lui aurait alors demandé de donner les médicaments habituels au retraité. Puis, le médecin régulateur aurait dit au quadragénaire : « Je vous envoie les secours (…) Restez à côté de lui, ils arrivent ». Le nonagénaire est mort une heure plus tard sous les yeux impuissants de son fils, sa belle-fille et son petit-fils de 5 ans.

« Il était persuadé de l’avoir fait »

Des infirmières, appelées par la famille, avaient constaté le décès. L’une d’elles avait ensuite rappelé le médecin régulateur. « Il lui a dit qu’il était désolé, qu’il avait oublié de lancer l’alerte. Il n’avait pas appelé les pompiers », relate Paul. Cette version a été confirmée par le directeur de l’hôpital d’Agen. « Le praticien qui a fait la régulation a voulu déclencher l’intervention d’un véhicule de secours, il était persuadé de l’avoir fait, mais ce n’était pas le cas. »

Le fils a décidé de porter plainte contre le médecin pour « homicide involontaire » et « non assistance à personne en danger ». « Certes, l’erreur est humaine, mais c’est un professionnel, il ne doit pas oublier de déclencher les secours », confie-t-il. Une autopsie a été demandée par le parquet d’Agen, indique France 3. L’appel téléphonique entre Paul et le 15 sera minutieusement étudié par les forces de l’ordre. De plus, une enquête interne a été ouverte.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page