MONDE

NBA : les joueurs s’indignent de la mise à pied de « Woj », journaliste sportif vedette

Quand des personnalités liées à la NBA commentent l'actualité, les secousses sont toujours retentissantes. En octobre dernier, le dirigeant des Houston Rockets Daryl Morey affichait son soutien aux manifestations pro-démocratie à Hong Kong. Conséquence : la télévision d'État chinoise décidait de boycotter la NBA, lui causant des centaines de millions de dollars de pertes.

Cette fois-ci, l'incident ne concerne que les États-Unis, mais il est tout aussi inattendu. Adrian Wojnarowski, célébrissime journaliste aux USA et au-delà, celui qui est au courant de tout avant tout le monde, a lancé un véhément "F… you" au sénateur républicain du Missouri Josh Hawley. Ce dernier réagissait au fait que la NBA, qui reprend le 30 juillet, autorise les joueurs à écrire sur leurs maillots des messages politiques en soutien au mouvement Black Lives Matter. Il suggérait que d'autres messages tels que "Support our Troops" ("Soutenons nos soldats") ou "Free Hong Kong" soient également autorisés.

If @NBA is going to put social cause statements on uniforms, why not “Support our Troops” or “Back the Blue”? Or given how much $$ @nba makes in #China, how about “Free Hong Kong”! Today I wrote to Adam Silver to ask for answers pic.twitter.com/PthYR4OxmE

— Josh Hawley (@HawleyMO) July 10, 2020

Trois jours après cet incident qui a suscité un tollé bien au-delà du monde sportif aux États-Unis, celui qui est surnommé "Woj" par ses quatre millions d'abonnés a été mis à pied par la chaîne qui l'emploie, ESPN. Une décision inadmissible pour les fans et les acteurs de la NBA qui ont lancé le #FreeWoj. Lebron James lui-même, meilleur joueur de la ligue américaine, y est allé de son tweet en soutien à celui qui il y a deux ans avait été le premier à annoncer son transfert aux Lakers de Los Angeles.

#FreeWOJ!! ?ud83cudffb?ud83cudffe

— LeBron James (@KingJames) July 12, 2020

Le sénateur lui-même a trouvé cette sanction disproportionnée et a incité la chaîne à plutôt se "questionner sur les penchants pro-Chine anti-Amérique" de la NBA…

Que les fans de basket se rassurent, le journaliste sera de retour juste avant la reprise de la NBA fin juillet, qui a été interrompue en mars à cause de la crise sanitaire. En attendant, retrouvez ici le classement de ses plus belles prémonitions lors des transferts de la ligue, les fameuses "Woj Bombs".

Via LaDepeche

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page