MONDE

«N’achetez pas sur Amazon !» : Anne Hidalgo lance un appel aux Parisiens

[ad_1]

Le géant de la distribution en ligne, grand bénéficiaire des confinements au niveau mondial est de plus en plus pointé du doigt par les responsables politiques, notamment en France. A Paris, la maire a même appelé à son boycott.

«Je le dis vraiment aux Parisiennes et aux Parisiens : n’achetez pas sur Amazon. Amazon c’est la mort de nos librairies et de notre vie de quartier», a déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo à la presse dans la soirée du 2 novembre.

Elle était venue soutenir, avec l’écrivain Sylvain Tesson, une initiative de libraires appelée «Rallumez les feux de nos librairies» pour appeler à la réouverture de ces commerces fermés en raison des restrictions à la vente des biens dits «non essentiels».

Anne Hidalgo a aussi recommandé l’usage des commandes qui permettent de venir récupérer les livres à des heures précises. «Les Parisiens […] considèrent vraiment leur librairie comme commerce de proximité, essentiel. Je suis là pour soutenir cette idée, appeler bien sûr à ce que les librairies rouvrent, le plus vite possible », a-t-elle ajouté.

Sylvain Tesson, l’auteur de Dans les forêts de Sibérie et La Panthère des neiges, cité par l’AFP, a pour sa part déclaré : «Les hommes politiques se gargarisaient beaucoup de l’idée que la France était une nation avec une exception littéraire, et qu’elle était une sorte de fille aînée de la lecture et de la librairie. Tout à coup on s’aperçoit que tout ça n’était que du vent.»

Interrogés par RT France, des libraires indépendants sont pourtant nuancés quant à l’appel au Boycott d’Amazon par Anne Hidalgo. Ainsi Alexis Chevalier, qui cogère la librairie parisienne Fenêtres sur l’Asie, explique : «Il y a en réalité deux activités d’Amazon. L’une est celle d’un supermarché, concurrent de l’ensemble des commerces puisqu’il vend absolument de tout. Mais c’est aussi ce qu’on appelle une place de marché utilisée par des dizaines de milliers de petites entreprises qui expédient leurs propres articles présentés via la plateforme Amazon.»

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page