MONDE

Mort de la petite Mila aux assises des P.-O. : « Je l’ai secouée mais j’ai pas voulu lui faire mal »

Publié le 17/02/2021 à 09:35

Quatre ans après les faits et au bout de trois jours de procès, Sabrina Meulen, 35 ans, est finalement passée aux aveux ce mardi 16 février, en fin de journée. Des confessions qui restent toutefois en demi-teinte. Si elle reconnaît avoir « remué » la fillette de 2 ans de son compagnon, dont elle avait la garde en 2016 à Trouillas, elle nie les « violences répétées » sur l’enfant.

À la fin de cette troisième journée d’audience, l’étau s’est refermé sur Sabrina Meulen. Poussée dans ses retranchements par la présidente de la cour d’assises Sylvie Chamayou-Dupuis, acculée depuis lundi matin par les témoignages, le rapport d’enquête, mais surtout les conclusions sans appel des experts légistes qui ont mis à mal sa version de la chute accidentelle, la mère de cinq enfants a…

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page