MONDE

Maisons-Laffitte : le maire autorise les commerces «non essentiels» à ouvrir malgré le confinement


Jacques Myard a pris un arrêté autorisant l’ouverture des commerces «non essentiels» dans sa ville. Car pour lui il y a rupture d’égalité entre les commerces de proximité et les grandes surfaces ou les plateformes de vente en ligne.

«On navigue à vue», «on vit au jour le jour», «on est dans le flou total et on fait comme on peut» : tels sont les propos des petits commerçants qui ressortent le plus fréquemment dans cette commune des Yvelines comme a pu le constater notre reporter Estelle Farge.

Conscient des difficultés économiques des commerces de proximité dans son centre-ville pendant le confinement, le maire Jacques Myard a décidé d’engager un bras de fer avec le gouvernement en prenant un arrêté autorisant les commerces a rester ouverts. Et ceci, tant que le tribunal administratif n’aura pas tranché sur la question. Il argue que cette situation amène à une rupture d’égalité entre les différents commerces au profit des seules grandes surfaces et des plateformes de commerce en ligne comme Amazon.

Pour l’édile, le décret du gouvernement «a été bâclé». L’élu prend les déclarations de Premier ministre qualifiant les maires d’irresponsables avec humour : «Il est culotté !», lance-t-il. Il se déclare prêt à aller jusqu’au Conseil d’Etat, si cela est nécessaire, pour faire valoir son droit de maire.


Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page