MONDE

Maison squattée à Toulouse : la famille de Roland sous le choc, « tout est dévasté »

Les squatteurs de la maison de Roland à Toulouse (Haute-Garonne) ont quitté les lieux le jeudi 11 février. La fille du propriétaire a pu pénétrer dans la propriété. Elle a découvert une maison jonchée de déchets. « Tout est dévasté, c’est scandaleux ».

Après un long combat, les squatteurs de la maison de Roland à Toulouse (Haute-Garonne) sont finalement partis le jeudi 11 février. Mais, ils ont laissé derrière eux une maison dégradée et dépouillée.

J’ai retrouvé la tête du lit de ma grand-mère dans des toilettes du jardin

La fille du propriétaire est retournée sur place pour constater l’ampleur des dégâts, indique La Dépêche du Midi, samedi dernier. Son père, âgé de 88 ans, n’a pas fait le déplacement.

L’émotion était vive quand la fille a poussé la porte de la propriété occupée illégalement depuis septembre dernier. « Tout est dévasté, c’est scandaleux […] Je ne souhaite à personne de vivre la même histoire », lâche-t-elle auprès du quotidien régional. Plusieurs objets ont disparu. Impossible de remettre la main sur la cuisinière ou encore sur les lits. La maison est sens dessus dessous. « J’ai retrouvé la tête du lit de ma grand-mère dans des toilettes du jardin. »

Des mégots et des bouteilles sur le sol

Après des négociations avec les soutiens de Roland, la trentaine de squatteurs a accepté de quitter la maison mais a laissé des déchets sur place. Des canettes ont été abandonnées dans le jardin, de la vaisselle sale est restée dans la cuisine, des cigarettes et des bouteilles vides sont éparpillées sur le sol. Les vêtements et la nourriture des occupants se trouvent encore sur les lieux.

En se promenant dans la maison, la fille a découvert que les squatteurs étaient extrêmement organisés. Ils avaient mis en place des tours de garde afin de ne pas être importunés. Ils avaient même dessiné un plan sur un des murs afin d’entrer et sortir de l’habitation sans se faire repérer. Rien ne semble avoir été laissé au hasard.

Le bras de fer étant achevé avec les squatteurs, la famille de Roland veut tourner la page. Le retraité comptait vendre sa maison afin de rejoindre son épouse dans un Ehpad.

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page