MONDE

L’opposant russe Navalny hospitalisé dans un état “stable” à Berlin

[ad_1]

l’essentiel
L’entourage du plus célèbre des opposants au Kremlin affirme depuis jeudi qu’il a été victime d’un “empoisonnement intentionnel”, “avec quelque chose de mélangé à son thé”. Une version contestée par les médecins russes. 

Le principal opposant russe Alexeï Navalny, dans le coma après ce que ses proches assurent être un “empoisonnement”, a été hospitalisé samedi à Berlin dans un état “stable” après un transfert depuis la Russie. Son convoi escorté par la police et comprenant notamment deux ambulances jaunes est arrivé peu après 10h20 locales (08h20 GMT) au service des urgences de l’hôpital de la Charité, l’un des plus réputés en Europe. 

“L’état de santé d’Alexeï Navalny est stable”, a assuré à l’AFP le dirigeant de l’ONG allemande Cinema for peace, Jaka Bizilj, qui a affrété l’avion-ambulance par lequel a été ramené l’opposant à l’issue d’un bras de fer entre ses proches et les autorités russes. La direction de l’hôpital a fait savoir que les médecins procédaient “à l’heure actuelle à un diagnostic médical global” qui devrait durer “quelque temps”. Ils n’ont prévu de s’exprimer qu’après ces examens.

Alexeï Navalny a-t-il été victime d’un “empoisonnement intentionnel” ? 

L’entourage du plus célèbre des opposants au Kremlin affirme depuis jeudi qu’il a été victime d’un “empoisonnement intentionnel”, “avec quelque chose de mélangé à son thé”, ce qu’ont réfuté les médecins russes. De son côté, le ministère de la Santé de la région d’Omsk a affirmé samedi que “de la caféine et de l’alcool ont été découverts dans l’urine” de l’opposant. “Aucun poison convulsivant ou synthétique n’a été découvert”, selon le communiqué du ministère. 
Mais la porte-parole d’Alexeï Navalny, Kira Iarmych, avait affirmé dès jeudi qu’il n’avait ni bu, ni pris de médicaments. 

Le jet privé, qui avait décollé de la ville sibérienne d’Omsk, s’est posé vers 8h47 locales (6h47 GMT) sur le tarmac de l’aéroport Tegel, dans le nord-ouest de Berlin. L’appareil devait initialement atterrir à l’aéroport de Schönefeld dans le sud-est de la ville. Mais il s’est dirigé finalement vers l’autre aéroport de la capitale allemande. Alexeï Navalny est resté plus d’une heure dans l’avion immobilisé sur le tarmac avant d’être transféré. Son arrivée dans la capitale allemande intervient après une journée d’un face-à-face tendu entre ses proches et les médecins russes au sujet de son évacuation. 

[ad_2]
Source

Media7

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page