MONDE

L’Italie enregistre une augmentation de prĂšs de 150% des arrivĂ©es de migrants en un an

[ad_1]

La ministre de l’intĂ©rieur italienne, Luciana Lamorgese, a annoncĂ© une hausse de 148,7% des arrivĂ©es de migrants sur le sol transalpin en un an. 21 618 migrants ont rejoint l’Italie entre aoĂ»t 2019 et juillet 2020.

L’arrivĂ©e de migrants en Italie a augmentĂ© de prĂšs de 150% au cours des 12 derniers mois, la majoritĂ© arrivant de Tunisie, a fait savoir, le 15 aoĂ»t, la ministre de l’IntĂ©rieur italienne Luciana Lamorgese.

L’Italie a connu des difficultĂ©s ces derniers mois pour faire face Ă  l’arrivĂ©e de centaines de migrants sur ses rives mĂ©ridionales, une tĂąche compliquĂ©e par les mesures de sĂ©curitĂ© dues Ă  la crise sanitaire du coronavirus.

Des prĂ©lĂšvements sont effectuĂ©s, et lorsqu’ils sont positifs, la personne doit ĂȘtre traitĂ©e pendant que les autres doivent observer une quarantaine de 14 jours

Selon la ministre, la difficultĂ© n’est pas rĂ©ellement dans le nombre d’arrivĂ©es mais du travail supplĂ©mentaire requis par ces mesures.

«Il y a besoin d’un systĂšme de protection pour les populations qui reçoivent les migrants, et pour les migrants eux-mĂȘmes», a-t-elle dĂ©clarĂ© Ă  la presse.

«Des prĂ©lĂšvements sont effectuĂ©s, et lorsqu’ils sont positifs, la personne doit ĂȘtre traitĂ©e pendant que les autres doivent observer une quarantaine de 14 jours», a-t-elle ajoutĂ©.

+148,7% par rapport à la période août 2018-juillet 2019

Tandis que la frustration monte parmi les maires locaux, le gouvernement a mobilisĂ© des ferries pour maintenir les migrants en quarantaine. Il a aussi fait appel Ă  l’armĂ©e dans certains cas, aprĂšs l’Ă©vasion des centres d’accueil de migrants qui Ă©taient testĂ©s positifs.

Du 1er aoĂ»t 2019 au 31 juillet 2020, 21 618 migrants sont arrivĂ©s sur les cĂŽtes italiennes, une augmentation de 148,7% par rapport aux 8 691 arrivĂ©es de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, selon des donnĂ©es prĂ©sentĂ©es la ministre le 15 aoĂ»t Ă  Milan.

MalgrĂ© la forte augmentation, le nombre d’arrivĂ©es de migrants est toujours loin derriĂšre les niveaux enregistrĂ©s il y a quelques annĂ©es.

De 2016 à 2017, l’Italie a enregistrĂ© l’arrivĂ©e de 182 877 migrants. AprĂšs la signature d’un accord avec la Libye pour que ses gardes-cĂŽtes empĂȘchent les dĂ©parts des migrants, le nombre est tombĂ© Ă  42 700 lors de la pĂ©riode 2017-2018.

Quelque 41,6% des migrants sont partis de Tunisie, et 40,5% de Libye. Plus du tiers des migrants arrivĂ©s dĂ©clarent ĂȘtre de nationalitĂ© tunisienne, contre 12% pour le Bangladesh, et 7% pour la CĂŽte d’Ivoire.

Luciana Lamorgese a prĂ©cisĂ© qu’elle serait du voyage officiel en Tunisie, le 17 aoĂ»t, avec le ministre des Affaires Ă©trangĂšres, Luigi Di Maio, et deux commissaires de l’Union europĂ©enne. 

«C’est un moment important et un signe d’attention envers un pays en difficulté», a-t-elle dĂ©clarĂ© devant la presse, sans fournir plus de dĂ©tails sur l’agenda du voyage.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page