MONDE

Les Syriens élisent leurs députés dans un contexte économique difficile

Pour la troisième fois depuis le début de la guerre en 2011, une élection législative est organisée en Syrie.

Plus de 7 400 bureaux de vote sont ouverts depuis ce matin (19 juillet) dans les zones sous contrôle de l'Etat. Les Syriens pourront se rendre aux urnes dans certains anciens bastions insurgés, à la faveur des reconquêtes territoriales réalisées ces dernières années par Damas. Les Syriens de l'étranger, en revanche, ne pourront pas participer à l'élection, à moins de revenir en Syrie.

Les programmes des quelque 2 000 candidats aux 250 sièges de députés sont dominés par les questions économiques et sociales. Les candidats promettent notamment des solutions à la forte inflation et une réhabilitation des infrastructures. Le pays, en pleine reconstruction après neuf ans de guerre, est en effet frappé de plein fouet par une crise économique aggravée par les sanctions occidentales.

Le parti Baas, au pouvoir depuis un demi-siècle et lié au président Bachar el-Assad, est le grand favori de ce scrutin.

Le chef d'Etat et son épouse, Asma el-Assad, ont voté à Damas, a annoncé la présidence syrienne, photos à l'appui du couple portant des masques de protection contre le nouveau coronavirus.

أدلى السيد الرئيس بشار #الأسد والسيدة #أسماء_الأسد صباح اليوم بصوتيهما في #انتخابات#مجلس_الشعب للدور التشريعي الثالث، وذلك في المركز الانتخابي بوزارة شؤون رئاسة الجمهورية.
@syrianpresidency pic.twitter.com/hCKqbxMudG

— حسين مرتضى (@HoseinMortada) July 19, 2020

Initialement prévue en avril, l'élection a été retardée à deux reprises en raison de la pandémie de Covid-19. 496 personnes ont été contaminées en Syrie et 25 en sont mortes dans les régions sous contrôle des autorités, selon les données officielles.

Via RT

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page