MONDE

Les musulmans quittent silencieusement la France

AA / Ankara

Dans un rapport exclusif publié dans le journal américain New York Times (NYT) sous le titre « Les musulmans quittent silencieusement la France », il a été souligné que le nombre de musulmans quittant la France augmente au fil des jours, alors que les prochaines campagnes électorales présidentielles dans le pays sont principalement axées sur le débat sur l’immigration, ce qui indique une crise profonde.

Il a été noté que les trois adversaires les plus proches du président Emmanuel Macron mettent davantage l’accent sur « l’anti-immigration » dans leurs campagnes électorales. La France a reçu moins de migrants que de nombreux pays européens ces dernières années.

Le journal indique que la France perd des professionnels hautement qualifiés à la recherche de dynamisme et d’opportunités, ajoutant que selon les chercheurs, il y a de nombreux Français musulmans qui citent la discrimination comme raison. « Ces gens remettent constamment en question leur sécurité, le sentiment de non-appartenance, et la barrière des préjugés à leur encontre. Ils se sentent obligés de quitter le pays en raison de sa présence », indique le journal.

Le journal souligne que même les membres les plus qualifiés des minorités françaises ne parviennent pas à contourner l’échelle sociale et à les présenter comme des exemples d’intégration.

Le professeur Olivier Esteves de l’Université de Lille, qui a mené une enquête auprès de 900 musulmans ayant quitté la France, a déclaré: « Ces personnes contribueront à l’économie de pays tels que le Canada, le Royaume-Uni, et la France se serre les pieds. Les musulmans, qui représentent 10% de la population du pays, ont été liés à la criminalité et à d’autres problèmes sociaux par la candidate du centre droit Valérie Pécresse à travers des phrases telles que « des régions qui ne sont pas la France. »

– Une ex-ministre musulmane a également quitté la France

Rama Yade, une musulmane sénégalaise qui était Ministre d’État aux Droits de l’Homme sous l’ancien président Nicolas Sarkozy, a également quitté le pays après l’échec de la campagne présidentielle de 2017. Elle a également quitté son parti les Républicains, de centre droit pour avoir adopté une  » attitude hostile à tout sauf une version imaginaire de l’identité française.

Dans le pays, une enquête publique de 2017 a révélé que les hommes français arabes ou noirs étaient 20 fois plus susceptibles d’être identifiés par la police. Un rapport gouvernemental publié en novembre 2021 a révélé que les candidats portant le nom « Arabe » étaient 31% moins susceptibles d’être appelés. pour les entretiens d’embauche.

 

Source : https://www.aa.com.tr/fr/monde/new-york-times-les-musulmans-quittent-silencieusement-la-france/2505606

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page