MONDE

Les chaînes d’information américaines ont-elles censuré le discours de Donald Trump ?

[ad_1]

Lors de la soirée électorale, les chaînes d’information en continu MSNBC et NBC ont interrompu l’allocution du président sortant au cours de laquelle il assurait avoir remporté l’élection.

Dans la nuit du 3 au 4 novembre 2020, aux alentours de 8h du matin heure française, le président sortant Donald Trump a pris la parole pour s’exprimer sur les premiers résultats du suffrage et annoncer avoir remporté l’élection. Cette allocution, retransmise en direct sur de nombreuses chaînes de télévision, a cependant été coupée avant son terme par MSNBC et NBC.

Nous écoutons le président qui parle depuis la Maison Blanche, mais nous devons nous arrêter car il y a plusieurs affirmations qui ne sont tout simplement pas vraies

Alors que Donald Trump venait d’affirmer avoir «gagné cette élection», tout en affirmant que des fraudes avaient pu entacher le scrutin, les deux chaînes d’information en continue ont coupé la retransmission. 

Comme le rapporte Le Monde, l’animatrice de NBC News Savannah Guthrie a justifié cette interruption de cette façon : «Nous écoutons le président qui parle depuis la Maison Blanche, mais nous devons nous arrêter car il y a plusieurs affirmations qui ne sont tout simplement pas vraies».

Sur MSNBC, Brian Williams a pris la parole alors que président sortant s’exprimait encore. Bien que se disant «réticent» à l’idée de le couper, l’animateur s’est justifié en affirmant que les déclarations de Donald Trump n’étaient «pas fondées du tout».

La célèbre CNN a quant à elle affirmé que «pratiquement tout ce qu’a dit le président Trump n’était pas vrai» mais a diffusé l’allocution en intégralité. Lors du premier meeting de campagne de Donald Trump, le 18 juin 2019, la chaîne avait cependant coupé la retransmission au bout de 6 minutes, après que les militants s’étaient mis à scander «CNN sucks !» («CNN, ça craint !»). Une censure jamais vue pour une allocation présidentielle, comme le rappelle le quotidien vespéral.

Alors que le décompte des voix n’est toujours pas achevé, des heurts ont éclaté en marge de manifestations dans de nombreuses villes américaines comme à New York, Portland ou encore Detroit.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page