MONDE

L’édito de Yann Marec : « Cheikh en bois »

L’édito de ce mercredi 17 février dans Midi Libre, signé Yann Marec, rédacteur en chef.

C’est un très mauvais signal pour l’universalité du sport. Et pour le respect de la femme. On ne saura peut-être pas la teneur de la messe basse entre le patron de Fédération internationale de foot et deux arbitres féminines, mais peu importe. Le résultat est là. Catastrophique. Honteux même.

Lire aussi – Football : un cheikh du Qatar aurait refusé de féliciter deux arbitres femmes, la polémique enfle

Il faut bien en convenir, la condition humaine reste à géométrie variable, selon que vous êtes un homme ou pas, dans certains pays à forte coloration religieuse. Les milliards dépensés par ce petit pays – on parle de 200 milliards de dollars – suffisent-ils à effacer la présence de deux femmes dans une enceinte où le cheikh Al Thani impose sa domination ?

HERAULT SAINT JEAN DE VEDAS SIEGE MIDI LIBRE REDACTION PORTRAIT YANN MAREC
Midi Libre – MICHAEL ESDOURRUBAILH

Les images restent intolérables et nous recommandent de ne pas baisser la garde. En 2022, le Qatar, pays hôte de la plus grande épreuve sportive de la planète, ne doit plus imposer ses principes d’un autre temps. Entre humanisme et Cheikh en bois, il faudra choisir.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page