MONDE

Le Stade Toulousain aime l’air du grand large

[ad_1]

Et de deux ! Le Stade Toulousain a signé, hier soir, à Limoges, son deuxième succès en deux matches de préparation en dominant une équipe de La Rochelle qui n’aura fait illusion qu’en première période, avant d’exploser au cours de la seconde, victime de son indiscipline (cinq cartons jaunes au total) que les Toulousains lui ont fait payer au prix fort.

Dans l’ensemble, les « rouge et noir » ont affiché du sérieux sur les phases de conquête, de l’entrain et de l’enthousiasme dans le jeu, ce qui démontre que les hommes d’Ugo Mola sont sur la bonne voie à deux semaines de la reprise du championnat. L’entraîneur toulousain avait d’ailleurs aligné d’entrée ses forces vives et notamment ses cadres, absents la semaine dernière à Béziers. Si tout n’a pas été parfait en première période, loin s’en faut, il faut reconnaître que le rythme imposé par les Toulousains et les belles intentions affichées ont de quoi rassurer. Multipliant les courses, les accélérations, les passes au contact, les coéquipiers de Julien Marchand ont démontré qu’ils étaient sur la bonne voie dans ce jeu qu’ils affectionnent tant et les Rochelais ont dû s’accrocher pour ne pas se faire déborder, aidés il est vrai par des fautes de main ou un manque d’efficacité des Toulousains qui ont eu du mal à enfoncer le clou. C’est finalement sur un essai de Kolbe consécutif à une mêlée dans les 22m rochelais et un mouvement déployé vers l’aile gauche puis renversé pour finir sur l’aile droite qui a débloqué le compteur et la situation (7-0 à la pause).

La jeune classe au rendez-vous

Car en seconde période, les Rochelais allaient vite perdre pied, multipliant les fautes et s’ouvrant ainsi aux sanctions de M. Poite. Tout bénéfice pour les Toulousains qui savent parfaitement exploiter tous les espaces et la largeur du terrain face à un adversaire qui plus est réduit à 14 à trois reprises au cours de cette mi-temps, et qui visiblement manquait de cohésion, normal pour une première sortie après cinq mois d’arrêt.

De son côté, le staff toulousain en a profité pour faire largement tourner son effectif et lancer ses jeunes pousses qui ont vite trouvé leurs aises, le rendement de la machine « rouge et noire » ne montrant jamais de signe de faiblesse. Et c’est là aussi une belle satisfaction pour l’encadrement toulousain. Face à des Rochelais privés de toute initiative, les Toulousains ont ainsi corsé l’addition pour inscrire cinq essais et prendre le large, le grand large même. Ramenant ainsi de Limoges un succès probant, agrémenté d’une belle dose de confiance.

TOULOUSE 38 – LA ROCHELLE 0

À Limoges (stade Beaublanc).- MT : 7-0 ; arbitre : M. Poite (Occitanie) ; 5000 spectateurs.

Vainqueurs : 6E Kolbe (37), de pénalité (55), Miquel (60), Marty (63), Lebel (69), Médard (71), 3 T Ramos (37), Holmes (60, 69).

STADE TOULOUSAIN (1re MT) : Ramos ; Kolbe, Guitoune, Ahki, Huget ; (o) Ntamack, (m) Dupont ; Cros, Mauvaka, Placines ; Ri. Arnold, Ro. Arnold ; Aldégheri (Faumuina 32), J. Marchand (cap.), Baille (Castets 32).

Exclu. tempo. : Placines (27, jeu dangereux).

STADE TOULOUSAIN (2e MT) : Médard ; Tauzin, Fouyssac, Holmes, Lebel ; (o) Ramos, (m) Balès ; Elstatdt, Tekori, Miquel ; Ri. Arnold, Ro. Arnold ; Faumuina, Neti, Castets.

Sont entrés en jeu : Tafili, Brennan, Marty, G. Marchand, Tolofua, Youyoutte, Ainu’u, Meafou, Germain.

STADE ROCHELAIS (1re MT) : Dulin ; Bertschy, Rhule, Favre, Guillon ; (o) West, (m) Le Bail ; Haddad, Alldrit, Bourdeau ; Skelton, Sazy (cap.) ; Joly, Bosch, Wardi (Aouf 34).

Exclu. tempo. : Haddad (33, antijeu), Joly (36, faute technique).

STADE ROCHELAIS (2e MT) : Leyds ; Bertschy, Rhule, Favre, Guillon ; (o) Plisson, (m) Berjon ; Kieft, Vito, Gourdon ; Timani, Lavault ; Atonio, Lagrange, Aouf.

Exclu. tempo. : Timani (52e, jeu dangereux), Lagrange (55e, antijeu), Plisson (75, antijeu).

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page