MONDE

Le président irakien appelle à un dialogue « urgent » entre Bagdad et Erbil sur le pétrole

AA / Bagdad

Le président irakien Barham Salih a appelé, ce jeudi, au lancement d’un dialogue « urgent » entre les deux gouvernements fédéraux à Bagdad et la région du district kurde du nord de l’Irak à Erbil, concernant le dossier de la gestion de la richesse pétrolière.

L’appel a eu lieu deux jours après une décision rendue par la Cour fédérale irakienne (la plus haute autorité judiciaire et ses décisions ne sont pas susceptibles d’appel) obligeant la région du district kurde du nord de l’Irak de remettre son pétrole au gouvernement fédéral et à considérer la législation sur le pétrole et le gaz comme « illégale ».

Le gouvernement régional a, de son côté, rejeté la décision du Tribunal fédéral, dans un communiqué, rendu public dans la journée du mardi, et l’a jugée contraire à la constitution du pays.

« L’hésitation des forces politiques pendant des années à approuver la loi sur le pétrole et le gaz a contribué à créer des problèmes et des crises, et nous a amenés à ce moment critique où nous sommes confrontés à ses conséquences aujourd’hui », a déclaré Salih, dans un communiqué examiné par l’Agence Anadolu.

Le président irakien a souligné la nécessité de lancer un dialogue sérieux et urgent entre les gouvernements de Bagdad et de la région kurde « pour trouver des mécanismes réalistes qui garantissent ce que la Cour suprême fédérale voulait mettre en œuvre, et d’une manière qui garantisse les droits constitutionnels de la région du district kurde du nord de l’Irak et tous les Irakiens en exploitant les importations pour servir les citoyens, loin de la corruption et de la mauvaise gestion ».

La gestion de la richesse pétrolière est l’une des questions les plus importantes en suspens entre Bagdad et Erbil, depuis de nombreuses années, à côté des zones contestées entre les deux parties.

La région produit environ 450 000 barils de pétrole par jour et livre 250 000 barils par jour au gouvernement fédéral, en échange de l’obtention de 12,6 % du budget financier de l’État, sur la base d’un accord conclu entre les deux parties l’année dernière.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.

Source : https://www.aa.com.tr/fr/monde/le-pr%C3%A9sident-irakien-appelle-%C3%A0-un-dialogue-urgent-entre-bagdad-et-erbil-sur-le-p%C3%A9trole/2505623

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page