MONDE

Le Gilet jaune qui a pris à partie Emmanuel Macron : « Il a du talent, il a un bagout quand il te parle »

"Vous êtes mon employé Monsieur le Président !" Avec ces mots, le Gilet jaune qui a croisé Emmanuel Macron mardi soir au jardin des Tuileries à Paris a dit ce qu'il avait sur le cœur au chef de l'Etat. Un dialogue viril s'est installé entre les deux hommes.

A lire aussi : "Vous êtes mon employé" : Emmanuel Macron vivement interpellé par un groupe de Gilets jaunes

Ce Gilet jaune, c'est Richard Zupancic, un Gilet jaune de Saint-Quentin dans l'Aisne, cariste au chômage de 48 ans, qui s'était rendu à Paris pour manifester avec des amis. Le groupe a croisé par hasard le chemin du chef de l'Etat qui se baladait main dans la main avec son épouse Brigitte entourés par leurs gardes du corps. Sur son live Facebook, on découvre sa réaction quand il se rend compte qu'Emmanuel Macron n'est pas loin : "Oh putain, oh putain, non pas lui, oh là là, Manu, tu peux pas savoir ce que ça me fait de te voir là !" Alors que le Gilet jaune filme la scène, les gardes du corps d'Emmanuel Macron tentent alors de l'éloigner. "Je suis dans un état de nerf, il faut que je me calme. Jamais j'aurais cru vivre un moment pareil dans ma vie", commente Richard Zupancic sur sa vidéo.

Au bout d'un moment, Emmanuel Macron décide de s'arrêter pour dialoguer avec les nombreuses personnes qui l'entourent. "Monsieur le Président, arrêtez avec la Brav, virez la Brav", lance le Gilet jaune. La Brav, ce sont les Brigades de répression de l'action violente motorisées, mises en place par la préfecture de Paris en décembre 2018 pour intervenir dans les manifestations des Gilets jaunes à Paris. Emmanuel Macron lui répond : "Arrêtez de crier, soyez cool !" Richard Zupancic réitère sa demande de supprimer la Brav. "On est un jour férié, je me balade avec mon épouse et vous m’interpellez", déplore le chef de l'Etat, ajoutant "Soyez cool", afin de détendre l'atmosphère. "Vous êtes mon employé", répond alors le Gilet jaune. Emmanuel Macron dialogue encore un peu et indique qu'il va rejoindre son épouse "sinon elle va partir sans moi".

La rencontre terminée, Richard Zupancic revient avec ses amis sur sa rencontre fortuite avec le chef de l'Etat : "Je n’arrive même pas à le maudire, il a du talent quand même (…) il est malin, il a un bagout quand il te parle".

Dans une autre vidéo, à ses amis qui lui reprochent d'avoir été trop tendre avec le chef de l'Etat, il répond : "J'ai eu beaucoup de mal à me contenir. Est-ce que c'est ça l'image qu'on veut donner c'est-à-dire 'on est un Gilet jaune, on rencontre le président de la République et donc on l'insulte de tous les noms' ? C'est ça qui va redorer le blason des Gilets jaunes franchement ? Si on avait fait ça, c'était pire que tout".

A la fin de la journée, mardi soir, Richard Zupancic a dû passer quatre heures au commissariat, selon ses déclarations, pour un contrôle d'identité.

Via LaDepeche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page