MONDE

L’appel au secours de la princesse Latifa, fille de l’émir de Dubaï, « retenue en otage »

Dans une vidéo, enregistrée en cachette dans la salle de bains, la princesse Latifa, la fille de l’émir de Dubaï, affirme être séquestrée par son père. « Je suis prise en otage et cette villa a été transformée en prison. (…) J’ai peur pour ma vie. (…) ». 

Le Royaume-Uni veut des preuves que la princesse Latifa, l’une des filles de l’émir de Dubaï, est encore en vie, a déclaré mercredi le ministre britannique des Affaires étrangères, après que la BBC a publié une vidéo dans laquelle la princesse dit être détenue contre son gré dans une villa barricadée.

« C’est extrêmement troublant et on peut voir une jeune femme dans un profond désarroi  » a déclaré Dominic Raab sur Sky News.Dans la vidéo publiée par la BBC, la princesse Latifa, 35 ans, s’exprime ainsi : « Je suis prise en otage et cette villa a été transformée en prison ».

Elle dit avoir enregistré la vidéo dans la salle de bain de la villa, l’unique pièce dans laquelle elle peut s’enfermer à clé, et ajoute: « Toutes les fenêtres sont condamnées, je ne peux ouvrir aucune fenêtre ».

Je pense que les gens veulent savoir si elle est bien vivante

« Compte tenu de ce que nous venons de voir, je pense que, sur un plan humain, les gens veulent savoir si elle est bien vivante », a déclaré Dominic Raab, interrogé sur le fait de savoir s’il soutiendrait une demande auprès des Emirats arabes unis pour obtenir une preuve que la princesse Latifa est en vie.

Le Royaume-Uni est préoccupé par cette vidéo et les Nations Unies vont étudier le dossier, a déclaré par ailleurs Dominic Raab à la BBC.

Le bureau de presse du gouvernement de Dubaï a fait suivre des questions sur la vidéo au cabinet d’avocats du dirigeant du pays, Sheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum. Le cabinet n’avait pas répondu à une demande de commentaire dans l’immédiat.

Tentative de fuite en 2018

Latifa bint Mohammed al-Maktoum avait déjà attiré l’attention de la communauté internationale en 2018 lorsqu’un groupe de défense des droits de l’Homme avait publié une vidéo qu’elle avait enregistrée et dans laquelle elle décrivait une tentative de fuite de Dubaï.

En mars dernier, un juge de la Haute Cour de Londres a reconnu comme étayées une série d’accusations faites par la princesse Haya, l’ancienne épouse de l’émir de Dubaï, qui affirmait notamment que l’émir avait ordonné l’enlèvement de la princesse Latifa. Les avocats de ce dernier ont rejeté les accusations.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page