MONDE

La Chine suspend les arrivées de France, pour éviter une reprise de l’épidémie de Covid-19


La vie normale a repris son cours en Chine, où les premières traces du coronavirus avaient été repérées en décembre à Wuhan. Le pays ferme désormais ses portes aux voyageurs en provenance de pays où l’épidémie a fortement repris, dont la France.

La Chine bloque désormais l’arrivée des voyageurs étrangers en provenance de France et d’une dizaine d’autres nations très touchées par le Covid-19, le géant asiatique voulant éviter toute résurgence de l’épidémie sur son sol.

Le coronavirus a été repéré pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan (centre) en décembre. Mais à l’exception de quelques foyers d’infection localisés, la vie a repris un cours normal dans le pays.

La Chine a pratiquement fermé ses frontières fin mars et réduit considérablement ses vols internationaux, avant d’entrouvrir prudemment ses portes ces derniers mois.

Mais ses ambassades au Royaume-Uni, en Belgique, en Inde, aux Philippines et dans plusieurs autres pays ont annoncé cette semaine que Pékin avait décidé de «suspendre temporairement» l’arrivée des ressortissants non-chinois sur le territoire national. Et cela, même si ces personnes sont porteuses de visas ou de permis de séjour valides.

L’ambassade de Chine à Paris a annoncé ce 5 novembre que la France, où le nombre de contaminés et de morts explose, était le dernier pays en date à rejoindre cette liste. Elle souligne que cette interdiction sera réévaluée en fonction de l’évolution de la situation épidémique.

La Russie, l’Italie et l’Ethiopie sont désormais aussi concernées par cette mesure.

En France, où un deuxième confinement a été décrété par les autorités, plusieurs mois après le premier, laissant redouter de lourdes conséquences économiques, le nombre quotidien de morts du Covid-19 oscille autour de la barre des 400 depuis le 2 novembre. Le pays compte plus de 39 000 morts.

La Chine, qui a pris rapidement des mesures drastiques afin de contenir l’épidémie, compte moins de 5 000 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie, selon les chiffres communiqués par les autorités. Signe du retour à la normale, au-delà des images symboliques des boîtes de nuit de Wuhan, réouvertes et bondées : la Chine sera la seule économie majeure en croissance en 2020, en raison principalement d’une vigoureuse consommation intérieure.




Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page