MONDE

Kim Jong-un oblige les Nords-Coréens à abandonner leurs chiens pour qu’ils soient mangés

[ad_1]

l’essentiel
Le dictateur Kim Jong-un ordonne aux Nord-Coréens de remettre leurs chiens de compagnie. Certains animaux sont envoyés dans des zoos d’État ou vendus à des restaurants de viande de chien.

Le dictateur Kim Jong-un a annoncé en juillet que posséder un animal de compagnie était désormais illégal, déclarant qu’être propriétaire d’un chien à la maison était le symbole d'”une tendance corrompue de l’idéologie bourgeoise”, rapporte Le Daily Mail.

“Les autorités ont identifié des ménages avec des chiens de compagnie et les forcent à les abandonner. Sinon, ils les confisquent de force pour les abattre”, a déclaré une source au journal sud-coréen Chosun Ilbo. “Certains animaux sont envoyés dans des zoos gérés par l’État ou vendus à des restaurants de viande de chien”.

Selon Le Daily Mail, les propriétaires craignent que leurs animaux de compagnie soient utilisés pour résoudre les pénuries de nourriture dans le pays. Un récent rapport de l’ONU a déclaré que jusqu’à 60% des 25,5 millions d’habitants de la Corée du Nord sont confrontés à des “pénuries alimentaires généralisées”, aggravées par les sanctions internationales imposées au régime pour ses programmes de missiles nucléaires.

Le meilleur ami de l’homme est toujours un incontournable du menu nor-coréen, avec de nombreux restaurants pour chiens à Pyongyang, rappellent nos confrères.

[ad_2]
Source

Media7

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page