MONDE

Jean-Marie Bigard dans TPMP : Lola Marois « ne cautionne pas les propos » complotistes de son mari

La femme de Jean-Marie Bigard était invitée de « Touche pas à mon poste », mercredi 17 février, au lendemain des propos polémiques tenus par son mari sur ce même plateau. Lola Marois a assuré qu’elle ne partageait pas les idées de son compagnon, tout en défendant la liberté d’expression.

Lola Marois, la compagne de Jean-Marie Bigard, était l’invitée de l’émission Touche pas à mon poste, mercredi 17 février. Elle est revenue sur les propos polémiques tenus par son mari dans cette même émission, la veille. A cette occasion, l’humoriste était largement revenu sur le Covid-19.

Il avait notamment évoqué les bienfaits de l’hydroxychloroquine et les effets néfastes du vaccin, puis déclaré ! « Bien sûr, je suis un complotiste, moi. (…) Ceux qui ne sont pas des complotistes, pour moi, sont des collabos ». Des propos qui avaient choqué les chroniqueurs de l’émission. Ces derniers avaient tenté de le ramener à la raison, en vain. 

« Même si il a tort et que je ne cautionne pas ce qu’il pense (…) pour autant il a l’audace de venir ici et de dire ce qu’il pense, c’est assez héroïque » déclare Lola Marois après les propos de son mari Jean-Marie Bigard hier dans #TPMP ! pic.twitter.com/jVGQuNHgNf— TPMP (@TPMP) February 17, 2021

« Il est comme ça à la maison »

Lola Marois, elle, a assuré ne pas cautionner les déclarations de son mari. « Le tort de Jean-Marie, c’est d’arriver avec des certitudes ! Il vient ici avec une sorte de vérité absolue que même des scientifiques n’ont pas » a expliqué la comédienne de 38 ans. Et d’ajouter : « Je ne cautionne pas tous ses propos. Je ne pense pas comme lui ».

Peu après, l’invitée de TPMP a indiqué qu’elle vivait la même chose au quotidien : « Il est comme ça à la maison. Quand il dit quelque chose, on a l’impression qu’il a la science infuse ! ». Elle a tout de même rappelé que son compagnon avait le droit de s’exprimer et même de choquer.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page