MONDE

Jacob Blake, une nouvelle affaire de violences raciales aux Etats-Unis

l’essentiel
Depuis dimanche, des manifestations ont lieu dans plusieurs villes américaines après que Jacob Blake, un Afro-Américain, a été grièvement blessé par un policier blanc.

Que s’est-il passé dimanche 23 août à Kenosha ?

Le drame s’est déroulé dans un quartier résidentiel de la ville de plus de 100 000 habitants bordant le lac Michigan. Sur une vidéo prise par un riverain, on aperçoit un homme en train de marcher vers l’avant d’un véhicule garé dans une rue, suivi de près par quatre agents de police. Deux d’entre eux visent l’homme avec leur arme à feu. Alors que Jacob Blake essaie d’entrer dans la voiture par la portière avant, un policier l’agrippe par le débardeur et lui tire à plusieurs reprises dans le dos à bout portant. Sur la vidéo, on entend sept coups de feu, les cris des trois enfants de la victime à l’arrière de la voiture, ainsi que des riverains qui assistent à la scène.

Quelles sont les suites judiciaires de cette affaire ?

L’enquête criminelle ouverte par l’Etat du Winsconsin devrait permettre de comprendre pourquoi et comment l’intervention des policiers est devenue aussi violente. Les policiers impliqués ont été mis en congé administratif. Le gouverneur démocrate du Winsconsin a annoncé la convocation d’une session extraordinaire du Parlement local, la semaine prochaine, afin d’adopter des mesures sur « la responsabilité et la transparence » des forces de police.

Dans quel état se trouve la victime ?

Jacob Blake est dans un état critique. Il a été évacué par hélicoptère dans un hôpital de la ville de Milwaukee. « Mon fils se bat pour la vie », a déclaré la mère de la victime lors d’une conférence de presse à Kenosha. La victime a le rein, le foie et l’estomac atteints. En plus d’être complètement paralysé dans le bas du dos, une large partie de son côlon et de son intestin grêle ont dû être retirés. L’avocat de la famille estime qu’il « faudra un miracle » pour que Jacob Blake puisse marcher de nouveau un jour.

Que va faire la famille ?

La famille de Jacob Blake a décidé de porter plainte en civil. La mère de la victime, Julia Jackson s’est exprimée à plusieurs reprises dans les médias. Mardi, elle a appelé au calme suite aux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre depuis dimanche soir (voir encadré). « Si Jacob savait ce qu’il se passait, la violence et la destruction, il serait très mécontent », a-t-elle déclaré émue.

La sœur de Jacob Blake, a également pris la parole, lors d’une intervention marquante. « Je ne suis pas triste, je suis en colère, je suis fatiguée. Je n’ai pas pleuré une seule fois. J’ai arrêté de pleurer il y a des années. Je regarde la police assassiner des gens qui me ressemblent depuis des années. » La famille a décidé de rejoindre une marche à Washington pour protester contre les violences policières. Organisé le 28 août, elle marquera également l’anniversaire du discours de Martin Luther King « I have a dream ».

Deux morts a Kenosha

À New York, Portland ou Minneapolis, des milliers de personnes se réunissent depuis le 24août et exigent que justice soit faite pour Jacob Blake. Le drame de Kenosha a ravivé le souvenir de George Floyd et a provoqué de violentes altercations entre manifestants et forces de l’ordre.

Toujours à Kenosha, dans la nuit de mardi à mercredi, dans des circonstances encore floues, deux personnes ont été tuées par balles et une troisième a été grièvement blessée.

Muet depuis la révélation de la bavure policière, Donald Trump a exhorté mardi le gouverneur du Wisconsin de faire appel à la garde nationale pour ramener le calme. « Elle est prête, volontaire et plus que capable. Réglez rapidement le problème! », a-t-il tweeté au moment où le président américain se fait investir par les Républicains en vue de briguer un second mandat à la Maison blanche.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page