MONDE

Implant dans le cerveau : la puce électronique d’Elon Musk testée sur l’homme en 2021 ?

Implantée directement le cerveau, cette technologie en plus de permettre de contrôler son smartphone à distance est mise au point pour guérir des personnes atteintes d’Alzheimer ou de Parkinson.

L’ingénieur Elon Musk croit dur comme fer en son projet qui paraît pour l’heure relever davantage de la science-fiction.

En même temps, le patron de SpaceX et de Tesla a déjà prouvé que sa « folie » pouvait se réaliser.

Alors forcément son projet d’implants cérébraux d’interfaces neuronales directes mis au point par l’une de ses sociétés Neuralink a déjà vu de belles avancées.

Même si placer des puces électroniques directement dans le cerveau ne va pas faire l’unanimité…

Guérir des maladies neurologiques comme supprimer les paralysies…

Des implants conçus pour permettre une interaction entre des ordinateurs ou des smartphones ou autres objets connectés avec le cerveau humain, comme le rapporte GQ magazine.

Ce qui pourrait permettre de travailler à la guérison de maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer ou Parkinson mais aussi permettre à des personnes paralysées de bouger à nouveau.

Le principe étant de se servir d’ondes cérébrales, c’est-à-dire de prendre des données émises par les neurones pour les transformer grâce aux électrodes placées dans le cerveau en ondes radio comme le Bluetooth. 

Un singe et une truie comme cobaye

En juillet 2019, Elon Musk a expliqué que la société avait déjà greffé des capteurs dans le cerveau d’un singe pour lui permettre de contrôler mentalement un ordinateur. 

En août 2020, une truie du nom de Gertrude avec une puce implantée dans le cerveau qui transmet ses signaux neurologiques a été présentée en direct.

Mais depuis Elon Musjk attend toujours l’approbation pour que ces tests soient effectués sur l’homme, comme le rapporte 20Minutes.

Un homme candidat…

Il espère pouvoir commencer les tests cliniques cette année comme il l’a déclaré sur Twitter début février.

En effet, il a même été approché par un homme qui s’est adressé à lui via Twitter.

Neuralink is working super hard to ensure implant safety & is in close communication with the FDA. If things go well, we might be able to do initial human trials later this year.— Elon Musk (@elonmusk) February 1, 2021

Il lui écrit : « Je réfléchis depuis longtemps à comment vous écrire ceci – mais je vais le faire très simplement.  J’ai eu un accident de voiture il y a 20 ans et je suis paralysé aux épaules depuis. Je suis toujours disponible pour des études cliniques à Neuralink. S’il vous plaît,contactez-moi. »

Ceux à quoi Elon Musk a répondu en personne : « Neuralink travaille très dur pour garantir la sécurité de ces implants et est en étroite communication avec la FDA. Si les choses se passent bien, nous pourrons peut-être faire des premiers essais sur l’homme plus tard cette année. »

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page