MONDE

GĂ©nĂ©reuses subventions : Mediapart met dans l’embarras une association lycĂ©enne pro-Blanquer

[ad_1]

Une association lycĂ©enne aux vues proches du gouvernement qui «vivotait avec 138 euros en caisse», selon Mediapart, a reçu 65 000 de subventions du ministĂšre de l’Education, mais l’argent aurait dĂ©pensĂ© de façon inattendue.

Selon les rĂ©vĂ©lations de Mediapart ce 9 novembre, une organisation lycĂ©enne favorable au parti prĂ©sidentiel aurait reçu 65 000 euros de subventions de la part du ministĂšre de l’Education nationale en 2019, dont 40 000 euros qui auraient dĂ» permettre la tenue d’un congrĂšs… qui n’a jamais eu lieu.

Pire, selon le site d’investigation en ligne, la carte de crĂ©dit du syndicat Avenir lycĂ©en aurait Ă©tĂ© utilisĂ©e principalement en «frais de bouche et d’hĂŽtels». Et Mediapart de poursuivre la dĂ©monstration : «AlertĂ©e, la rue de Grenelle [siĂšge du ministĂšre de l’Education nationale], loin de couper les vivres, a rĂ©servĂ© au syndicat 30 000 euros supplĂ©mentaires pour 2020.»

Mener des actions de sensibilisation sur plusieurs thĂ©matiques et organiser, surtout, son congrĂšs fondateur, qui aurait dĂ» concentrer les deux tiers de la subvention (40 056 euros), selon la convention d’objectifs signĂ©e avec le ministĂšre

Le site d’investigation prĂ©cise qu’avant que le ministĂšre n’alloue 65 000 euros de subventions au syndicat Ă©tudiant, il «vivotait avec 138 euros en caisse».

La contrepartie de l’aide du ministĂšre Ă©tait la suivante : «Mener des actions de sensibilisation sur plusieurs thĂ©matiques et organiser, surtout, son congrĂšs fondateur, qui aurait dĂ» concentrer les deux tiers de la subvention (40 056 euros), selon la convention d’objectifs signĂ©e avec le ministĂšre.»

Au lieu de cela, il y aurait notamment eu «d’importants retraits» d’argent liquide «à des horaires parfois tardifs qui n’ont fait tiquer personne», mais Ă©galement «des dĂ©penses dans des bars (alcool compris) et hĂŽtels de luxe»… InterrogĂ© par Mediapart, le ministĂšre de l’Education qui allouĂ© l’enveloppe budgĂ©taire et aurait dĂ» contrĂŽler les Ă©tats financiers de l’association assure que «de maniĂšre globale, les actions subventionnĂ©es sont effectivement rĂ©alisĂ©es».

Une rĂ©ponse Ă©tonnante puisque le fameux congrĂšs prĂ©vu ne se serait pas tenu. ConsĂ©quence de ces rĂ©vĂ©lations pour l’association lycĂ©enne ? Aucune puisqu’elle viendrait de recevoir pour la nouvelle annĂ©e scolaire les 30 000 euros qu’elle avait demandĂ©s au ministĂšre, selon Mediapart.

Suite aux alertes concernant les finances d’Avenir lycĂ©en, le ministĂšre ajoute que l’association – officiellement apolitique – a Ă©té «sensibilisĂ©e au bon usage d’une subvention publique».

Selon Mediapart, d’autres syndicats lycĂ©ens, opposĂ©s aux orientations de la mĂ©thode Blanquer rue de Grenelle, auraient pour leur part vu leurs demandes de subventions baisser, voire ĂȘtre totalement rejetĂ©es au cours des deux derniĂšres annĂ©es.

HĂŽtels de luxe, restaurants chics, matĂ©riel informatique…

Impitoyable avec l’association Avenir lycĂ©en, Mediapart expose : «Pour la seule journĂ©e du 22 juin, 432 euros sont dĂ©pensĂ©s dans un Apple Store, et 99,70 euros dans deux restaurants lyonnais. Le lendemain, 75,50 euros sont dĂ©bitĂ©s dans un restaurant Ă  Paris. Dans la nuit, Ă  une heure du matin, un retrait de 100 euros est effectuĂ© dans le VIIe arrondissement.» S’en serait suivi un rĂšglement de note d’hĂŽtel prĂšs de la gare Montparnasse (276 euros), et deux jours plus tard un autre de 222 euros Ă  la mĂȘme adresse.

InterrogĂ©e par Mediapart, l’ancienne prĂ©sidente de l’association dĂ©fend pour sa part : «Nous cherchions sur place diffĂ©rents espaces pouvant accueillir un nombre important de lycĂ©ens en prĂ©vision d’un Ă©vĂšnement auquel nous avons finalement dĂ» renoncer Ă  cause du contexte sanitaire.»

Mais en juillet, la gabegie aurait continuĂ©, parfois à «un rythme effrĂ©né», selon Mediapart : «En dix jours, l’Ă©quivalent de 1 600 euros sont retirĂ©s, parfois en soirĂ©e, dans des distributeurs Ă  Lyon, Lens et Paris.»

Enfin, du matĂ©riel informatique aurait Ă©galement Ă©tĂ© achetĂ© avec ces mĂȘmes deniers venus du ministĂšre : «Un iPad, un iMac et un vidĂ©oprojecteur sont aussi achetĂ©s, neufs, pour 8 411,93 euros dans un magasin spĂ©cialisĂ© Ă  Lyon.»

Mediapart souligne que ce matĂ©riel se trouverait actuellement en possession d’un ancien de l’association qui travaille notamment Ă  la crĂ©ation d’un rĂ©servoir d’idĂ©es publiquement soutenu par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, sur les rĂ©seaux sociaux. Le nom de ce laboratoire est directement inspirĂ© de celui de l’association lycĂ©enne : Avenir Ă©ducation.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page