MONDE

Gard : la colère d’une fille, « privée” de la mort de sa mère

« Comment vivre autrement les restrictions de visites que comme une atteinte à notre droit de prendre soin d’un être que l’on aime ? », écrit une Gardoise au directeur de l’Hôpital d’Uzès.

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page