France

Qui sont les trois gendarmes tués alors qu’ils intervenaient pour sauver une femme battue ?

[ad_1]

15H01
Trois gendarmes ont été abattus dans la nuit de mardi à mercredi dans un hameau proche de Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, alors qu’ils portaient secours à une femme victime de violences conjugales, qui s’était réfugiée sur le toit de sa maison.
L’auteur des coups de feu, qui serait le compagnon de la femme, a été retrouvé mort sur les lieux du drame. Cet homme de 48 se serait suicidé.
C’était un tireur amateur. Il était lourdement armé et avait un fusil et deux pistolets chez lui.
Les trois victimes sont le brigadier Arno Mavel (21 ans), le lieutenant Cyrille Morel (45 ans) et l’adjudant Remi Dupuis (37 ans).
L’un des premiers à intervenir est Arno Mavel, âgé de 21 ans et originaire de Montpellier. Il a été grièvement touché par les balles et, malgré les soins apportés, il est décédé dans la nuit.
Lors d’une mission de reconnaissance menée aux abords de la maison, deux autres gendarmes ont essuyé des tirs du forcené. l’adjudant Rémi Dupuis, 37 ans, père de deux enfants de 10 ans et un an et demi et le lieutenant Cyrille Morel, âgé de 45 ans.
Ce dernier, marié et père de deux enfants de 11 et 15 ans, était arrivé à la tête de la compagnie d’Ambert en 2017, trois ans après avoir pris son premier poste de commandement.

Article précédentL’identité de l’homme qui a violé et tué une touriste de 22 ans rencontrée sur Tinder dévoilée

[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page