France

Muriel Roche, 52 ans, retrouvée sauvagement tuée dans un bois : le suspect a avoué

07H28
Le 20 octobre dernier, Muriel Roche, 52 ans, avait quitté son domicile de Salavre, dans l’Ain, pour aller cueillir des champignons.
Son compagnon, inquiet de ne pas la voir rentrer, avait donné l’alerte à la tombée de la nuit.
Des recherches avaient été lancées et le corps ensanglanté de la victime avait été retrouvé à minuit dans une prairie, gisant au milieu des herbes hautes, près du Pont de bois et du bois de Bouillon, à Salavre.
La victime avait été frappée à mort et poignardée. Elle gisait à quelques dizaines de mètres de son véhicule stationné sur le parking dit « des pêcheurs ».
Une empreinte génétique a été retrouvée sur un vêtement de la victime et a matché avec l’ADN d’un homme, âgé de 30 ans.
Placé en garde à vue mardi, le trentenaire a d’abord nié les faits mais, confronté aux preuves scientifiques, il est finalement passé aux aveux.
Il a reconnu avoir frappé la victime avec un bâton et avec son couteau, sans livrer de mobile. Il a été placé en détention provisoire.

Article précédent« Une opportunité dingue » : en pleine crise du Covid-19, les artistes comptent sur l’Eurovision pour remonter sur scène

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page