France

il est innocenté grâce à la mère de la victime

17H03
Le corps sans vie d’Angie Dodge avait été retrouvé le 13 juin 1996 dans un appartement d’Idaho Falls, aux Etats-Unis. La jeune fille de 18 ans avait été violée et tuée à coups de couteau.
Christopher Tapp (photo milieu), âgé de 20 ans, avait été interpellé en 1997. Sous la pression des enquêteurs, il avait avoué le viol et le meurtre.
Mais son ADN ne correspondait pas. Il a livré à la police le nom de complices, dont l’ADN, là non plus, ne correspondait pas avec celui retrouvé sur le corps de la victime.
Ses avocats ont affirmé, dès le départ, que ses confessions avaient été obtenues sous la contrainte et que leur client était innocent.
Même la mère d’Angie ne croyait pas en sa culpabilité. Malgré cela, Christopher Tapp a été condamné à 30 ans de prison.
Accompagnée de l’association de l’«Idaho Innocence Project»,
la maman de la victime s’est battue pour innocenter l’accusé, qui a fini par être libéré en 2017 et disculpé en 2019.
L’enquête a été relancée et grâce aux progrès des analyses ADN liés aux recherches généalogiques, un certain Brian Dripps (photo gauche), aujourd’hui âgé de 55 ans, a été arrêté.
Il vient d’avouer le viol et meurtre de la jeune fille, soit 24 ans après.

Article précédent« Albatros » de Xavier Beauvois et « Petite Maman » de Céline Sciamma, deux films français en compétition pour la Berlinale 2021

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page