France

Disparitions au Fort de Tamié : des ossements découverts

[ad_1]

18H02
Des ossements humains ont été retrouvés il y a quelques semaines au bas du Fort de Tamié à Mercury, en Savoie.
Cette macabre découverte faite par des chasseurs dans les dentelles rocheuses du Fort nous rappelle l’affaire des disparus de Tamié.
Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ont tous les deux disparus à un an d’écart, à la sortie du festival de musique électronique Elements.
Jean-Christophe Morin, âgé à l’époque de 22 ans, s’était rendu le soir du 9 septembre 2011 au festival électro au Fort de Tamié .
Dans la nuit du 10 septembre, il avait été vu en train de quitter le festival, visiblement inquiet selon un témoin.
Son sac à dos a été retrouvé quelques jours plus tard dans une pente de 200 mètres aux abords du Fort.
Le 8 septembre 2012, Ahmed Hamadou, 45 ans, s’était rendu aux abords du même festival avec un ami, Yan Kersuzan, après une tournée des bars d’Albertville.
Les deux hommes avaient attiré l’attention des agents de sécurité de l’événement car ils avaient un comportement agressif. La gendarmerie avait été alertée, les deux hommes n’avaient pas pu entrer à l’intérieur du fort.
Un peu plus tard, Ahmed Hamadou et son ami se sont séparés au col de Tamié. Yan Kersuzan était réapparu deux semaines plus tard, mais Ahmed Hamadou restait introuvable. La voiture dans laquelle le duo a été aperçu pour la dernière fois n’a pas non plus été retrouvée par les gendarmes.
Ces deux disparitions restent non élucidées. Les ossements ont été envoyés à l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale afin de dater ces ossements et éventuellement faire des tests ADN.

Article précédentNordahl Lelandais a été extrait de sa prison pour assister aux funérailles de son père

[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page