France

Confinement: 12,1 millions de salariés au chômage partiel en France

Un total de 12,1 millions de salariés sont actuellement concernés par le chômage partiel en France, en raison de la baisse d’activité liée aux mesures de confinement dictées par l’épidémie de coronavirus, a indiqué mercredi la ministre du Travail.

« Ce matin nous avons des demandes de près d’un million d’entreprises, soit exactement 998.000, concernant 12,1 millions de salariés », a précisé Muriel Pénicaud sur Europe 1.

Malgré cette ampleur, la ministre du Travail reste optimiste. « Effectivement, on est proche, j’espère bien, du palier, et qu’on va assister progressivement à une décrue du chômage partiel en même temps qu’on aura une croissance de ceux qui peuvent retourner au travail », a-t-elle estimé.

Selon la ministre, les salariés qui sortiront du dispositif de chômage partiel, « protégeront l’emploi et l’activité économique de demain ».

Concernant les entreprises qui seront encore frappées par l’interdiction administrative, notamment celles actives dans les secteurs du tourisme, de la restauration ou de la culture, la ministre a précisé qu’elles continueront à « bénéficier du chômage partiel à taux plein ». Ces mesures s’appliqueront « le temps qu’il faudra et en fonction de la date où on pourra les réouvrir », a-t-elle ajouté.

En raison des mesures de confinement décrétées depuis le 17 mars par le gouvernement pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, des secteurs entiers sont à l’arrêt, notamment l’hôtellerie, la restauration, l’événementiel…

Pour faire face aux conséquences économiques et sociales de l’épidémie du Covid-19, un deuxième plan d’urgence de 110 milliards d’euros proposé par le gouvernement a été validé par le Parlement.

Ce plan porte notamment à 24 milliards d’euros les crédits destinés à financer le chômage partiel et hisse à 7 milliards d’euros le fonds de solidarité en faveur des très petites entreprises et des indépendants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page