France

3 théories pour expliquer l’activation de son compte Facebook

18H00
Près d’un mois après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, son compte Facebook s’est brièvement activé mercredi soir.
Quelqu’un a posté un message vide sur le groupe « citoyens en colère 81 ». Ce mystérieux message a été supprimé quelques minutes plus tard.
De nombreuses captures d’écran ont toutefois pu être faites par des internautes qui ont immédiatement informé les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse, en charge de cette enquête.
Pourtant, personne à part l’infirmière de 33 ans ne possédait le mot de passe de son compte. Trois hypothèses possibles sont évoquées.
La première serait que son compte a été piraté.
La deuxième serait que la personne qui est en possession de son téléphone portable, qui n’a pas été retrouvé, a tenté de s’en servir avant de se raviser.
« Concrètement les autorités peuvent remonter cet étrange message et demander à Facebook la géolocalisation de la diffusion de ce dernier. » a expliqué Damien Bancal, spécialiste en cybercriminalité.
« Ensuite, on s’interroge sur le matériel utilisé : est-ce que c’était un ordinateur ? Est-ce que c’était un téléphone portable ? Et puis, à partir de ces éléments-là les autorités pourront plus ou moins découvrir qui est l’auteur de ce message : la propriétaire de ce Facebook ou quelqu’un d’autre » a poursuivi ce dernier.
La troisième serait un bug de facebook. « Cette dernière possibilité me paraît la plus improbable » conclut Damien Bancal.

Article précédentIls déposent leur fils de 5 ans inconscient chez le voisin : le pronostic vital de l’enfant est engagé

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page