MONDE

France : cinq ans après les attentats du 13 novembre 2015, la menace terroriste toujours prégnante

[ad_1]

Les dirigeants et la classe politique français rendent hommage, ce 13 novembre, aux victimes des attentats meurtriers de 2015 du stade de France, du Bataclan et plusieurs sites de Paris. Cinq ans plus, la menace terroriste est toujours d’actualité.

Le gouvernement français, ainsi que les responsables politiques de tous bords, ont rendu hommage ce 13 novembre 21020, aux victimes des attentats ayant ensanglanté le pays cinq ans plus tôt.

Le Premier ministre Jean Castex, accompagné notamment de l’édile de Paris Anne Hidalgo, s’est rendu dans la matinée au Bataclan, devant le Stade de France et sur des terrasses de café à Paris où des commandos téléguidés par le groupe terroriste Daesh ont tué 130 personnes en 2015. 

Des hommages exprimés dans un contexte de menace terroriste toujours vivace. En cinq ans, rappelle l’AFP, 20 attentats ont été commis sur le sol français, 19 ont échoué et 61 ont été déjoués. «On a pu avoir l’impression que la menace était passée au deuxième plan parce que d’autres problématiques ont émergé, les Gilets jaunes, le Covid, mais en réalité, les chiffres montrent bien qu’elle est restée élevée depuis 2015», a confié à l’AFP une source sécuritaire.

Quand au procès des attentats du 13 novembre 2015, il devrait débuter, également selon l’AFP, vraisemblablement en septembre 2021 et durer six mois.

Auprès de RT France, Samia Maktouf, avocate de familles de victimes de ces attentats, a expliqué que celles-ci n’étaient pas animées par un sentiment de vengeance – mais souhaitent obtenir la vérité sur les circonstances du drame.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page