MONDE

Formule 1 : Hamilton remporte facilement le Grand Prix de Belgique

l’essentiel
En pole position et en tête du premier au dernier tour, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté sans guère d’adversité son cinquième Grand Prix de F1, sur sept courus cette saison, ce dimanche 30 août en Belgique à Spa-Francorchamps. 

Dès le départ, le sextuple champion du monde n’a pas été inquiété par ses adversaires. Facile lors de cette victoire à Spa-Francorchamps ce dimanche 30 août en Belgique.

Ce sont surtout ses pneus qui l’ont préoccupé en fin de course, faisant remonter le souvenir de la crevaison qui aurait pu le priver de la victoire à Silverstone, en Grande-Bretagne, il y a quelques semaines. Finalement, il aura bien terminé sur quatre roues. 

C’est probablement l’analyse de sa propre course par le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), 3e derrière l’autre Flèche d’argent du Finlandais Valtteri Bottas, qui résume le mieux ce GP: « c’était assez ennuyeux, pas très intéressant, il n’y avait pas grand chose à faire ».

Hamilton, dont l’avance au championnat du monde est désormais de 47 points sur Verstappen et 50 sur Bottas, s’est lui presque excusé de sa domination et de celle son écurie, qui n’a cédé aucune pole et seulement une victoire (à Verstappen, encore à Silverstone) en 2020. « Je sais que ça n’est pas forcément ce que tout le monde veut voir », a admis Hamilton, idéalement lancé vers ce huitième titre qui lui permettrait d’égaler le record de l’Allemand Michael Schumacher.

Sortie de piste sans conséquence pour Antonio Giovinazzi

L’image marquante de ce GP restera peut-être l’impressionnante sortie de piste d’Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) au 10e tour. Le Britannique George Russell (Williams) n’a pas pu éviter une des roues de l’Italien revenue sur la piste, mais les deux pilotes en sont heureusement sortis indemnes.

« Je me sens à la fois chanceux et malchanceux », a commenté sur Instagram un Russell visiblement ébranlé. 

Carlos Sainz Jr (McLaren) n’a quant à lui pas pris le départ après un problème de moteur, ayant provoqué une panne d’échappement alors qu’il se rendait sur la grille.

La course reprendra ses droits dès le week-end prochain en Italie, à Monza, avant de migrer au Mugello, en Toscane, la semaine suivante, pour célébrer le 1000e GP de Ferrari en présence de public (près de 3000 spectateurs par jour) pour la première fois sous l’ère du coronavirus.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page