MONDE

Festivals de musique : jauges, places assises, masques… Que devrait annoncer Roselyne Bachelot ?

La ministre de la Culture rencontre en visioconférence ce jeudi 18 février les organisateurs de festivals de musique. Dans le flou, ils attendent des propositions concrètes. 

Roselyne Bachelot doit s’entretenir cet après-midi avec les professionnels du secteur. Dans l’incertitude la plus totale, ils attendent des annonces rapides pour pouvoir s’organiser au mieux.

Des pistes en réflexions

La ministre restait jusqu’à présent frileuse quant à l’annonce de dates potentielles. La semaine dernière, l’emblématique festival Solidays avait annoncé l’annulation de son édition 2021 faute de pouvoir s’organiser en amont. Cette après-midi, la ministre devrait avancer quelques pistes en réflexions pour la tenue des festivals cet été.

Roselyne Bachelot a annoncé ce lundi des concerts expérimentaux à Paris et Marseille pour tester l’efficacité de protocoles sanitaires et leurs impacts sur les contaminations.

Pas de concerts debout 

Selon Europe 1, pour les gros festivals la ministre serait favorable à des concerts assis, avec un nombre limité de participants. Le but étant d’instaurer au maximum une distanciation sociale pour limiter les risques de contamination. 

Roselyne Bachelot serait aussi favorable au port du masque généralisé, sur le site des festivals, en intérieur comme en extérieur. Reste la question des tests avant et après les concerts, pas encore tranchée.

L’hypothèse d’un été sans festival est exclue

Une chose est sûre, la ministre semble largement favorable à une tenue des festivals cet été. « L’hypothèse d’un été sans festival est exclue », expliquait la ministre mercredi 10 février sur France 2. 

Roselyne Bachelot nuance toutefois et rappelle qu' »il y a festival et festival ». Sur la question du passeport vaccinal, la ministre s’est dite opposée au principe pour accéder aux lieux culturels.

Théâtres, cinémas et musées en stand-by

Concernant, les réouvertures des musées, théâtres et cinémas, la ministre réfléchit encore « quelques jours ». Les professionnels sont dans l’attente de dates précises pour organiser une réouverture en bonne et due forme.

Cette réunion de la « dernière chance » devrait dessiner l’horizon des prochains mois pour tout un pan de l’économie culturelle française. 

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page