MONDE

Exhibition sexuelle à Lourdes : l’artiste Déborah de Robertis condamnée à 2000 euros d’amende

Le tribunal correctionnel de Tarbes a condamné l’artiste Luxembourgeoise, Déborah de Robertis, à 2 000 euros d’amende dont 1000 seront assortis du sursis, suivant ainsi les réquisitions du procureur lors de l’audience du 25 juin dernier.

L’artiste, perforeuse comparaissait pour exhibition sexuelle après s’être mise entièrement nue, devant la grotte au sanctuaire de Lourdes le 31 août 2018. Debout avec les mains jointes, elle s'était totalement dénudée et recouverte d'un voile bleu sur la tête. Elle était restée immobile face à des fidèles médusés avant qu'une femme puis deux hommes ne viennent lui cacher le corps avec son voile et l'éloigner de la grotte.

Déborah de Robertis. – Photo DDM – LAURENT DARD

"Avec ce geste de mise à nu, j'incarne l'apparition de la Vierge avec mon corps de chair et de femme vivante. Ce geste est un hymne à la vie", expliquait Déborah de Robertis. Avec sa démarche, l'artiste expliquait : "En incarnant les modèles féminins, mon propos est de les libérer du cadre dans lequel ils sont figés et inverser ainsi le point de vue à partir du regard des femmes sur le plan historique, politique et artistique". Elle regrette également que la plupart des femmes soient "exclues de l'Histoire".

Via LaDepeche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page