MONDE

Emmanuel Macron confirme la nomination de François Bayrou Ă  la tĂȘte du Haut-commissariat au Plan

[ad_1]

Emmanuel Macron a confirmĂ© que François Bayrou, mis en examen pour complicitĂ© de dĂ©tournement de fonds publics, assurerait prochainement la fonction de haut-commissaire au Plan, qui a pour vocation de penser sur «le long terme» l’Ă©conomie française.

Emmanuel Macron a confirmĂ© le 28 aoĂ»t qu’il nommerait son alliĂ© du MoDem François Bayrou au poste de haut-commissaire au Plan et Ă  la prospective lors du conseil des ministres du 3 septembre.

«Nous avons besoin de retrouver un sens du long terme», a plaidĂ© le prĂ©sident de la RĂ©publique devant l’Association de la presse prĂ©sidentielle.

«Nous avons besoin Ă©videmment de gĂ©rer la crise au quotidien, de semer les graines pour demain, c’est ce que France Relance va mettre en place avec un investissement massif», a prĂ©cisĂ© le chef de l’Etat, faisant rĂ©fĂ©rence au plan de relance Ă©conomique prĂ©sentĂ© le mĂȘme jour. «Mais on a besoin d’avoir aussi, au service du prĂ©sident et du gouvernement, une instance qui rĂ©flĂ©chit Ă  plus long terme et avec moins de contraintes, en connaissant le pays.» François Bayrou «y a beaucoup rĂ©flĂ©chi, il a d’ailleurs Ă©crit lui-mĂȘme sur ce sujet [
] c’est une conviction qu’il porte», a fait valoir Emmanuel Macron.

«C’est tout sauf un lot de consolation, c’est une responsabilitĂ© importante [
] j’Ă©crirai moi-mĂȘme sa lettre de mission», a ajoutĂ© le prĂ©sident, en saluant «l’expĂ©rience» de l’Ă©lu local et ancien ministre, «grand responsable politique» et «europĂ©en convaincu». DĂ©but juillet, l’entourage du prĂ©sident avait indiquĂ© qu’un retour de François Bayrou au gouvernement serait un «gain politique Ă©vident».

Une mise en examen pour complicité de détournement de fonds publics

Le prĂ©sident du MoDem, l’un des plus proches conseillers officieux du chef de l’Etat et soutien-clĂ© pendant sa campagne, marquera ainsi son retour officiel au sein de l’exĂ©cutif, qu’il avait dĂ» quitter en 2017 au bout d’un mois. NommĂ© ministre de la Justice au dĂ©but du quinquennat, il avait dĂ» dĂ©missionner en raison d’une enquĂȘte sur des emplois prĂ©sumĂ©s fictifs du MoDem au Parlement europĂ©en, pour laquelle il a Ă©tĂ© mis en examen le 6 dĂ©cembre 2019 pour «complicitĂ© de dĂ©tournement de fonds publics».

AprĂšs des semaines d’attente d’une Ă©ventuelle nomination, François Bayrou avait publiquement fait savoir le 21 aoĂ»t que le chef de l’Etat lui avait proposĂ© le poste. La bonne entente des deux hommes n’exclut pas des frictions, comme lors du remaniement de juillet 2020. François Bayrou a finalement obtenu le maintien des trois ministres MoDem Marc Fesneau, Jacqueline Gourault et GeneviĂšve Darrieussecq.

La fonction de haut-commissaire avait été créée aprÚs la guerre par le général de Gaulle pour la reconstruction du pays, avant de disparaßtre en 2006. François Bayrou devrait exercer la fonction de haut-commissaire au Plan à titre bénévole et rester maire de Pau.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page