MONDE

Donald Trump dénonce de possibles fraudes électorales, Twitter le signale

[ad_1]

Le chef d’Etat soupçonne des fraudes Ă©lectorales, aprĂšs que son avance dans les Etats clĂ©s a fondu dans la nuit aprĂšs la dĂ©couverte de lots «surprises» de vote, et que des lots soient allĂ©s Ă  100% Ă  son adversaire. Twitter a signalĂ© ses messages.

Il sera dit que l’Ă©lection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine devait ĂȘtre hors norme. Alors que les rĂ©sultats dĂ©finitifs ne sont pas encore connus et que le scrutin est on ne peut plus serrĂ© dans plusieurs Etats clĂ©s, le chef d’Etat Donald Trump a pointĂ© du doigt ce 4 novembre ce qu’il estime ĂȘtre des anomalies majeures dans les fameux «swing states», ces Etats qui basculent du cĂŽtĂ© dĂ©mocrate ou rĂ©publicain d’une Ă©lection Ă  l’autre.

«La nuit derniĂšre, je menais, parfois largement, dans de nombreux Etats clĂ©s, pratiquement tous contrĂŽlĂ©s et gouvernĂ©s par les dĂ©mocrates. Puis, pas Ă  pas, [mon avance] a commencĂ© Ă  disparaĂźtre alors que des lots surprises de votes Ă©taient comptĂ©s. TRES ETRANGE, et les « instituts de sondages » se sont complĂštement trompĂ©s et de maniĂšre historique !», a ainsi Ă©crit le chef d’Etat sur Twitter.

Le rĂ©seau social, qui se targue de vouloir dĂ©fendre l’intĂ©gralitĂ© de l’Ă©lection en contrĂŽlant les informations Ă©changĂ©es sur sa plateforme, a immĂ©diatement rĂ©pliquĂ© en masquant le message et en limitant sa diffusion. Une dĂ©cision que Twitter justifie ainsi : «Une partie ou la totalitĂ© du contenu partagĂ© dans ce Tweet est contestĂ©e et susceptible d’ĂȘtre trompeuse quant au mode de participation Ă  une Ă©lection ou Ă  un autre processus civique.»

«QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA ?», interroge Donald Trump

Ce qui n’a pas empĂȘchĂ© le chef d’Etat de continuer Ă  faire entendre son mĂ©contentement sur le rĂ©seau social. Le locataire de la Maison Blanche a notamment relayĂ© une information trĂšs partagĂ©e dans le camp conservateur, qui souligne qu’il y a eu un inexplicable bond dans l’Etat dĂ©terminant du Michigan de plus 128 000 voix pour Joe Biden dans la nuit… alors que le prĂ©sident n’en obtenait pas la moindre dans le mĂȘme temps. «QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA ?», s’est-il interrogĂ© dans un tweet sans Ă©quivoque.

Sous son message, le chef d’Etat partage l’avis d’un internaute qui estime qu’il y a «suffisamment de raison d’aller devant la justice». «Nulle personne honnĂȘte ne peut, voyant ça, dire que c’est normal et que ce n’est pas inquiĂ©tant», expliquait Matt Walsh, partageant lui-mĂȘme un capture d’Ă©cran du problĂšme en question. LĂ  encore, Twitter a jugĂ© que ces informations ne pouvaient ĂȘtre livrĂ©es aux internautes sans un avertissement.

En tout Ă©tat de cause, il apparaĂźt de plus en plus probable que le chef d’Etat conteste le rĂ©sultat dans certains «swing states» et saisisse la Cour suprĂȘme, comme il l’a d’ores-et-dĂ©jĂ  laissĂ© entendre.



[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page