MONDE

Deux ans après son passage polémique sur The Voice, Mennel s’affiche désormais cheveux découverts

[ad_1]

Deux ans après son passage controversé dans The Voice, la chanteuse Mennel Ibtissem opère un retour médiatique. Si elle annonce avoir tourné la page, sa décision de s’afficher cheveux découverts aurait déplu à nombre de ses fans sur Internet.

La chanteuse Mennel Ibtissem, ancienne participante de l’émission de télé-crochet The Voice,sur TF1, opère son retour médiatique. Sans son fameux voile depuis plusieurs mois, Mennel entend bien relancer sa carrière artistique. La chanteuse était devenue malgré elle un symbole du débat autour de l’islam en se retirant de l’émission phare de TF1 suite à une série de vieux tweets polémiques, mais aussi après avoir subi de vives critiques en raison de son voile.

Même pas un signe religieux

Interrogée dans l’Obs, Mennel est revenue sur sa tenue dans l’émission, qui avait suscité de nombreuses réactions. «Pour moi, c’était juste mon accoutrement. Même pas un signe religieux, mais une identité. Je n’étais pas en train de dire : « Allô, regardez-moi, je suis musulmane »», a-t-elle expliqué.

Le voile de la discorde 

La jeune femme de 25 ans, qui se prépare à la publication d’un album en 2021, a décidé d’apparaître cheveux découverts. Une photo d’elle en chemise blanche sur un lit défait, publiée sur les réseaux sociaux en juillet n’aurait d’ailleurs pas été appréciée par tous ses fans. : «Ce jour-là, j’ai perdu 13 000 abonnés d’un coup. Je me suis rendu compte du fanatisme, de la sexualisation de la famille, aussi, car ça dépasse la religion. Il y avait des gens qui me suivaient sur les réseaux sociaux pour une image : j’étais le reflet de leur propre guerre», a confié l’artiste à L’Obs. Toujours musulmane, la chanteuse clame son droit à s’afficher tel qu’elle est sur Twitter : «Je ne suis pas « dévoilée ». Je suis Mennel».

«Que les choses soient très claires : cette situation est ridicule, vous savez très bien que les médias se délectent depuis 3 ans à parler de tout sauf de ma musique», a-t-elle par ailleurs dénoncé. 

Partie en vivre aux Etats-Unis en 2018, accompagnée de son mari qu’elle venait tout juste d’épouser, la jeune chanteuse s’est efforcée de fuir sa surexposition médiatique, mais sa romance fut de courte durée… L’artiste a annoncé qu’elle avait depuis divorcé. «ll ne voulait pas que je fasse de musique», a-t-elle simplement déclaré à L’Obs.

Une polémique d’envergure nationale

Promesse de l’émission musicale de TF1 en 2018, l’artiste avait annoncé son retrait après la découverte de tweets controversés publiés au moment des attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. La jeune chanteuse s’était excusée, mais la production avait décidé de couper sa prestation au montage.

La jeune femme d’origine syrienne avait suscité la polémique après que des internautes se sont mis à éplucher ses comptes personnels sur les réseaux sociaux. «C’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le « terroriste » prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on n’oublie surtout pas de prendre ses papiers», avait écrit notamment la chanteuse sur Facebook, au lendemain de l’attentat de Nice, achevant son propos par le hashtag #PrenezNousPourDesCons.

Deux semaines plus tard, au lendemain de l’attentat à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, elle avait déclaré sur le même réseau social : «Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement.»

Si ces propos polémiques sur les attentats ont été largement relayés, certains internautes ont également reproché à la chanteuse de soutenir l’humoriste Dieudonné et l’islamologue suisse Tariq Ramadan.



[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page