MONDE

Des militants anti-esclavagistes arrachent une plaque de Victor Hugo à Fort-de-France : les réseaux sociaux s’indignent

Dimanche 26 juillet, à Fort-de-France, en Martinique, des activistes ont dégradé des monuments représentant des figures controversées de la colonisation. Un panneau de rue au nom de Victor Hugo a notamment été déboulonné par des manifestants avant d’être brûlé, rapporte Franceinfo. La scène, qui montre deux militants en train d'arracher la plaque, a été filmée et circule énormément sur les réseaux sociaux, suscitant l'indignation. En effet, les internautes ont été nombreux à réagir.

"Déboulonner une plaque au nom de Victor Hugo au motif délirant qu’il aurait été esclavagiste… ne cherchez plus vos invités pour le prochain dîner de cons", a déploré l'essayiste Éric Naulleau, ancien chroniqueur d'"On n'est pas couché".

Déboulonner une plaque au nom de Victor Hugo au motif délirant qu’il aurait été esclavagiste… ne cherchez plus vos invités pour le prochain dîner de cons. pic.twitter.com/GGUqoRcYJO

— Eric Naulleau (@EricNaulleau) July 27, 2020

L'historien Eric Anceau a également pris la parole. "Reconnu comme esclavagiste au temps de la post-vérité ou a minima comme suppôt de la République, le misérable Victor Hugo devient persona non grata pour certains en Martinique", a-t-il déclaré.

Reconnu comme esclavagiste au temps de la post-vérité ou a minima comme suppôt de la République, le misérable Victor Hugo devient persona non grata pour certains en Martinique.pic.twitter.com/fzzdB7pc6X

— Eric Anceau (@Eric_Anceau) July 27, 2020

La Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme a également réagi. "L’histoire est complexe, épaisse et ses méandres parfois malaisés d’accès. Rien n’est pire que la simplification et l’outrance. Si Victor Hugo est indigne alors rien n’est digne !", a-t-elle commenté.

"Victor Hugo était un révolutionnaire qui prônait la liberté pour tous, "la fraternité n’est ni blanche ni noir" donc franchement avant de retirer la plaque renseignez-vous" ou encore "Victor Hugo était en avance sur son temps. Les idées les plus égalitaires et généreuses qui existent aujourd’hui lui doivent énormément. Ôter son nom d’une rue sous prétexte qu’il ne pensait pas sur tous les sujets comme un homme du XXIème siècle est profondément stupide", ont par exemple commenté les internautes.

Je ne m’en remets toujours pas. Jamais je n’aurais imaginé que l’on puisse un jour, en France, s’en prendre à Victor Hugo.
Quelle tristesse…

— frédéric hermel (@fredhermel) July 27, 2020

"Donc on vire Victor Hugo, mais on garde le Crédit Lyonnais…", a souligné un internaute, ayant remarqué que la plaque était située sur le mur appartenant à une banque. "Si ton problème est l'histoire coloniale, et que tu considères que Victor Hugo est un symbole plus néfaste qu'une banque en activité, je ne suis pas certain que t'ai compris les tenants et les aboutissants de cette histoire coloniale", a également souligné un autre.

Via LaDepeche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page