MONDE

Covid : Elon Musk dit avoir été contrôlé deux fois positif, deux fois négatif aux tests antigéniques

[ad_1]

Le patron de Tesla a tweeté avoir procédé à quatre tests antigéniques le même jour pour savoir s’il était atteint du Covid-19 et avoir reçu deux résultats positifs et deux négatifs. Et de commenter : «Si cela m’arrive, cela doit arriver à d’autres.»

«Il se passe quelque chose d’extrêmement bizarre», a tweeté Elon Musk, le patron fantasque de Tesla, tard le soir du 12 novembre. «Ai été testé pour le Covid quatre fois aujourd’hui. Deux tests sont revenus négatifs, deux sont revenus positifs. Même machine, même test, même infirmière», a-t-il ajouté en précisant qu’ils s’agissait de tests antigéniques de l’entreprise américaine BD.

Cette forme de tests présente l’avantage de ne pas nécessiter d’analyse en laboratoire et de donner un résultat en une quinzaine de minutes. Mais les tests antigéniques, souligne l’AFP, sont moins précis que les tests de diagnostic dits RT-PCR : les premiers repèrent les protéines du virus quand les seconds détectent son matériel génétique.

Elon Musk explique sur son compte Twitter avoir ressenti les symptômes habituels d’un rhume – légers reniflements, toux et petite fièvre. Il prévoit de faire des tests RT-PCR auprès d’un autre laboratoire, dont les résultats devraient arriver «en environ 24 heures».

Si cela m’arrive, cela doit arriver à d’autres

A un internaute qui se demandait si cela pouvait expliquer le pic de cas de Covid-19 actuellement observé aux Etats-Unis, le patron de Tesla répondu : «Si cela m’arrive, cela doit arriver à d’autres.»

Certains internautes ont jugé ces tweets de l’entrepreneur «irresponsables», voire à même d’alimenter des théories «complotistes».

Connu pour ses déclarations choc, Elon Musk s’est plusieurs fois prononcé contre les mesures restrictives prises par les autorités dans le but de limiter la pandémie, déclarant par exemple après la prolongation d’un confinement qui avait conduit à la fermeture temporaire de son usine en Californie : «Dire aux gens qu’ils ne peuvent pas quitter leurs maisons et qu’ils seraient arrêtés s’ils le faisaient, c’est fasciste. Ce n’est pas démocratique. Ce n’est pas la liberté. Rendez aux gens leur satanée liberté.»



[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page